AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 some fatherly advice - juliette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: some fatherly advice - juliette   Sam 26 Nov - 21:05


Juliette & Emmett
some fatherly advice
Tu pousses la porte de ta maison épuisé. La journée a été longue, très longue mais tu es enfin chez toi et tu vas pouvoir te poser un peu. Tu détestes les journées qui ne sont que réunion après réunion mais au moins, elles te permettent de te vider l’esprit, tu oublies pendant plusieurs heures que ta fille n’est plus là, qu’elle ne sera plus jamais là. Il y a des photos partout dans cette maison que tu as achetée il y a dix neuf ans après ton divorce. Elle n’est pas aussi grande que la villa que tu avais quitté mais tous les enfants avaient leur chambre, il y avait une chambre d’amis et elle était beaucoup plus chaleureuse que ce que tu avais précédemment en gardant les grands espaces. Les photos étaient là, partout sur les murs, sur les tables. Des photos de toutes les époques, de tous les moments. Alors que tu posais ton sac dans le salon ayant un dossier à lire pour demain, tu vis la photo que Julia avait prise avec son mari et Amélia chez un photographe en préparation des fêtes de Noël. Elle te l’avait donnée à l’avance car tu lui réclamais une photo de famille depuis des mois. Tu soupires, tu soupires et tu penses à ta petite fille. Tu sais que cela ne va pas être facile mais vous alliez tous être là pour elle plus que jamais. Pour elle et pour Juliette surtout. Tu connais ta fille, tu as vu son expression quand elle a appris qu’elle serait la tutrice d’Amélia. Tu t’en doutais de ton côté. Julia te l’avait laissé entendre quelques fois quand elle t’avait demandé les coordonnées du notaire de la famille. Oh oui, tu ne doutais pas que Juliette était paniquée et n’avait aucune idée de comment gérer la situation. Une adolescente ce n’est pas facile à gérer mais alors une adolescente qui a perdu ses parents c’est encore moins évident … Tu te diriges vers la cuisine, tu mets un plat déjà préparé au micro-ondes avant de le manger tranquillement en écoutant la radio. Toutes ces voix te sont familières, c’est toi qui les as embauchées. Tu y veilles, à embaucher tous les journalistes qui passent la porte de ton groupe média. Tu dois pouvoir leur faire confiance et inversement. Alors que tu laves ton assiette, tu entends la sonnette retentir. Alors que tu te sèches les mains prêt à aller ouvrir, tu entends la porte d’entrée s’ouvrir et se fermer. Tu fronces les sourcils. Seulement ta famille fait cela et tu es certain qu’aucun ne t’a annoncé sa visite ce soir. Tu n’es cependant pas très étonné de voir Juliette débarquer dans la cuisine attenante au salon. Elle semble préoccupée et ça se comprend. Tu vas rapidement la prendre dans tes bras avant de lui dire : « Je sens qu’on va avoir besoin de chocolat. J’allais me prendre un morceau de gâteau que Manon m’a porté tu en veux ? » Manon ou l’étudiante qui s’occupe de te fournir en nourriture toutes les semaines et ce depuis qu’elle a commencé la faculté que tu lui aides à payer. « Comment tu vas ? » Demandas-tu à ta seule fille désormais qui enlevait son manteau.


Dernière édition par Emmett Prescott le Dim 27 Nov - 16:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
membre du staff
avatar

messages : 496
pseudo : angel heart
célébrité, © : sophia bush, ©robyn wilson
âge : trente-trois ans
occupation : avocate
côté coeur : célibataire


POST-IT
List on the fridge :
RPs : 2/3 rps en cours
MessageSujet: Re: some fatherly advice - juliette   Dim 27 Nov - 0:52


Juliette & Emmett
some fatherly advice

Cela faisait plusieurs semaines que Juliette avait perdu sa grande soeur et quoi que l'on en dise, personne n'est préparé à cela. Et même si Juliette n'était pas très porté sur la famille, elle était relativement proche de sa soeur. Alors la perdre subitement dans un accident de voiture, ce n'était pas une chose assez facile à l'accepter. C'était l'une des seules à ne pas la presser pour qu'elle fonde une famille, en effet Juliette savait que ses parents voulaient d'autres petits enfants et hormis elle, elle ne voyait pas son petit frère fonder une famille, du moins pour le moment. Mais voilà Juliette, elle, elle n'était pas prête pour la vie de famille, du moins à un moment elle l'a été mais son ex-fiancé l'a quitté ce qui lui a brisé son coeur et qu'elle s'est donc renfermé sur elle-même pour ne plus souffrir. Après cela, elle avait enchainé les relations, sans jamais se poser réellement. Ce qui comptait pour Juliette était son travail, car pour cette dernière, le travail était quelque chose d'acquis, sur quoi nous avions le contrôle, du moins en théorie. Alors que l'amour, c'était une chose incontrôlable, un sentiment qui pouvait ne pas être réciproque, alors pour ne pas souffrir, Juliette se mettait des barrières, et quand un homme semblait s'attacher un peu trop à cette dernière, elle mettait fin à leur arrangement, sans ménagement. Mais voilà, quand elle découvrit ce que sa sœur lui avait réservé dans son testament, sa première réaction ne fut pas d'aller retrouver sa nièce, non, elle se rendit directement dans un bar et s'enfila plusieurs shots de vodka, elle pensait que cela l’apaiserait, du moins pour quelques heures. Le lendemain, elle avait gagné une bonne gueule de bois mais elle avait toujours la tutelle de sa nièce. Alors pour l'aider dans cette lourde tâche, elle se tourna vers la personne en qui elle avait le plus confiance, son père. Même si ce dernier avait trompé sa mère, elle savait pertinemment qu'ils s'étaient mariés trop tôt, alors elle se mit en route. Une fois devant sa maison, elle sonna, et même si cette habitude pouvait paraître bizarre comme c'était la maison de son père, elle le fit tout de même avant de rentrer dans la maison. Vu l'heure, Juliette savait qu'elle le trouverait dans la cuisine et une fois dans cette pièce-là, elle le découvrit devant un plat préparé. « - Papa... Il faut que tu arrêtes d'acheter ces cochonneries. », puis il la prit dans ses bras. « Je sens qu’on va avoir besoin de chocolat. J’allais me prendre un morceau de gâteau que Manon m’a porté tu en veux ? », en effet Juliette ne se sentait pas bien, et ça cela se voyait d'un coup d'oeil. « - Cela ne serait pas refus … Comment tu as fait pour ne pas nous enfermer dans notre chambre lorsque nous étions ado ? Parce que si je le pouvais, j'enfermerais Amélia dans sa chambre, comme ça aucun risque, mais ce n'est pas légal ... » , puis elle se dirigea vers l'armoire, attrapa un verre et une bouteille de vin rouge et se servit un verre. « - Tu en veux un ? Non je te rassures, je ne suis pas devenue dépendante à l'alcool, mais là j'en ai un peu besoin. » , puis elle s’essaya à la table de la cuisine. « Comment tu vas ? », « - Hum j'ai connu mieux, et toi ? », il est vrai que depuis l'enterrement, Juliette n'avait pas réellement pris des nouvelles de son père, trop débordé par ces derniers événements.

---------------------------------------
Sex and the city
you only get one life ☽ Être célibataire, c’est pouvoir écouter des vieux tubes ringards dans son appartement sans que personne ne nous critique.Pour certaines personnes, tout avoir n’est pas suffisant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: some fatherly advice - juliette   Dim 27 Nov - 16:59


Juliette & Emmett
some fatherly advice
Juliette, ta petite fille qui a vite grandie. Elle restera toujours au fond de ton cœur ton petit bébé mais cela faisait bien longtemps que ta fille n’en était plus un. Elle avait traversé des épreuves, elle avait perdu son fiancé préférant choisir la guerre que leur mariage et cela l’avait changée. Cela l’avait énormément changée et tu avais détesté cet homme qu’elle aimait tant. Tu n’avais rien dit cependant, tu l’avais laissée faire son chemin, la soutenant du mieux que tu le pouvais parce que c’était ça le rôle de parent finalement. Personne ne pouvait prédire que cet homme la laisserait, si cela avait été le cas tu aurais insisté pour qu’il parte plus tôt … Et maintenant elle se retrouvait avec la responsabilité de sa nièce. Tu connaissais l’image que Juliette se faisait des enfants. Tu n’avais aucun mal à imaginer qu’elle était en train de paniquer face à cette nouvelle responsabilité. Juliette ne s’était concentrée que sur son travail ces dernières années. Avoir à sa charge une adolescente allait changer son quotidien, particulièrement une adolescente en train de faire le deuil de ses parents. Vous étiez tous en deuil. Julia, ce petit rayon de soleil ne passerait plus le pas de ta porte et il t’arrivait souvent d’oublier. De te lever le matin en te disant qu’elle passerait ce soir parce qu’on était mercredi et qu’elle passait toujours te voir ce jour là. Et puis sur le chemin du travail, au volant de ta voiture la réalité venait reprendre le dessus. Voir Juliette débarquer ainsi chez toi ne te surprenait pas vraiment parce qu’elle devait avoir besoin de se faire aiguiller, de se faire aider un peu au moins. « - Papa... Il faut que tu arrêtes d'acheter ces cochonneries. » Tu levais les yeux au ciel. Peut-être que ce n’était pas très bon mais tu ne voulais pas t’intoxiquer avec ta cuisine et puis Manon t’amenait des repas équilibrés pour compenser. Bon le gâteau au chocolat c’était moyen mais tu avais besoin de remontants en ce moment. « Malheureusement ma fille je ne sais pas cuisiner. Ca dépanne quand j’ai oublié de sortir du congélateur les plats que Manon me prépare. » Dis-tu en haussant les épaules. Tu étais loin d’être un homme difficile pour ce qui était de la nourriture et à tes yeux, ce n’était vraiment pas très important. « - Cela ne serait pas refus … Comment tu as fait pour ne pas nous enfermer dans notre chambre lorsque nous étions ado ? Parce que si je le pouvais, j'enfermerais Amélia dans sa chambre, comme ça aucun risque, mais ce n'est pas légal ... » Tu ne pus t’empêcher de laisser échapper un éclat de rire à cette question. N’importe quel parent aurait certainement adoré enfermer ses enfants dans leur chambre arrivé l’adolescence mais malheureusement cela ne marchait pas ainsi. Evelyn s’était débarrassée de Juliette en l’envoyant chez toi cependant. « Beaucoup de patience je pense. Et tu réaliseras vite qu’enfermer un adolescent dans sa chambre l’invite à faire le mur et ne règle aucun problème. Je préférais te voir sortir par la porte d’entrée. » Dis-tu avec un sourire en coin sur les lèvres. Oui il y avait eu des règles dans ta maison mais tu n’avais pas été un père très strict ou très pénible. Du moins tu avais essayé de ne pas l’être. Tu attrapais le gâteau pendant que Juliette sortir le vin. « - Tu en veux un ? Non je te rassures, je ne suis pas devenue dépendante à l'alcool, mais là j'en ai un peu besoin. » Tu hochais la tête avant de déposer les parts de gâteau sur la table et de t’asseoir en face de ta fille. « - Hum j'ai connu mieux, et toi ? » Oui, vu les traits fatigués de son visage, tu n’avais aucun mal à imaginer qu’elle avait connu de meilleurs jours. « On fait aller. Je m’occupe au boulot sans réellement pouvoir oublier que Julia ne sera pas là pour les fêtes de Noël. » Dis-tu en secouant la tête. « Comment ça se passe avec Amélia ? » La question à cent mille euros c’était certain …
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: some fatherly advice - juliette   

Revenir en haut Aller en bas
 
some fatherly advice - juliette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BAD GOOD MOMS :: (CALGARY, CANADA) :: Southwest-
Sauter vers: