AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Don't push me away. I'm still the same. ♥ Alke 1.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
membre du staff
avatar

messages : 512
pseudo : Otter
célébrité, © : Chris Wood (.Cranberry)
âge : 30 ans
occupation : Policier en congé sabbatique
côté coeur : Fiancé à une Perle, amoureux d'un autre coeur à prendre.


POST-IT
List on the fridge :
RPs : 0/4 libre (Alke #2 + Alde #1 + Alip #1 + Aloa #1)
MessageSujet: Don't push me away. I'm still the same. ♥ Alke 1.   Dim 27 Nov - 2:18

Don't push me away. I'm still the same.


Alke 1.

   
       

   
J'ai le regard vide. Je me regarde dans le miroir et j'ai l'impression de voir quelqu'un d'autre dans le reflet. Comme une réalité déformé qui me fait tremblé. J'ai des frissons en regardant la personne qui n'est pas moi dans les yeux. Comment j'en suis arrivé là ? J'avais tout pour moi, j'étais heureux. Un homme souriant, qui sait ce qu'il veut dans la vie, qui ne se pose même pas de questions. J'aimerais que ce soit cet homme dans le miroir. Mais non. C'est impossible de revenir en arrière. Je me passe la main sur le visage. Je dois bouger de là avant de devenir fou. Je quitte la pièce. En claquant la porte, j'entends Sohan bougé dans son sommeil. Pendant un instant,j'ai peur de l'avoir réveiller. Mais mon ange ne bronche pas plus. Heureusement que je l'ai. La prunelle de mes yeux. Il est tout pour moi. Il l'est depuis qu'il est venu au monde. Non, même avant. Depuis que j'ai appris son existence. Mais aujourd'hui, il est peut-être la seule chose qu'il me reste. Je me renferme sur moi même peu à peu. Doutant de ce qui je veux et de qui je suis. Jade n'est pas là. Encore une fois, elle a préféré fuir la maison. J'ai eut un sms qui me disait qu'elle travaillerait tard. Qu'elle n'était pas certaine de rentrer. Je ne lui en veux pas. Comment je pourrais ? Je suis le fautif dans l'histoire. Depuis la soirée, elle me rend la vie impossible. Je crois qu'on se fatigue l'un l'autre à se faire la guerre. Mais c'est plus fort que nous. Elle ne sait pas quoi faire. Sa colère c'est le seul moyen qu'elle a trouver pour extérioriser. Je ne peux pas l'en blâmé. Je suis presque heureux qu'elle ne soit pas là. J'ai un peu de temps pour réfléchir. Pour penser un peu à moi.

Je descend dans le salon et m'installe sur le canapé. Le désordre ambiant me fait avoir des frissons. Je suis plutôt du genre manique. La maison est toujours impeccable chez moi. Mais depuis deux semaines, j'ai le goût de rien. Alors j'allume la télé d'un geste plein de peine. Je tombe sur un tournois de poker. Je soupire. Pourquoi ça me fait penser à lui ? Je n'ai pas envie de penser à lui. Je zaap. Je tombe sur une série policière. Hawaii 5.0 De nouveau un soupire, je change de chaîne. Un match de baseball. « Putain ... » J'éteins la télé et balance la télécommande au travers du salon. Elle s'écrase sur un cousin. Je prends alors mon portable et vois plusieurs appel en absence. Blake. Je soupire. Il y a une dizaine de sms sans réponse. J'allume l'application qui permet de contrôler la musique. Je la passe sur les baffles du salon. Je met un peu de piano et je ferme les yeux. Très vite, je somnole.

Mes pensées s'embrouille. Je me revois durant la soirée. Je m'amuse bien. Presque un peu trop. Mais ça fait sourire mes proches de me voir éméché. C'est tellement rare. Et puis, on est presque en famille. Ma bande de copain, les amis proches de Jade. Des collègues de boulot. Hendrix, cet abruti propose de jouer au jeu de la bouteille. Comme des ados, on fonce et on dit tous oui. Jade elle reste sur le coté et se marre à nous voir comme des enfants. Elle fait des remarque cinglante. Je la menace de m'enfuir avec Blake. C'est sur le ton de la blague. Une blague que je fais souvent. On a toujours été comme ça. A se taquiner. Blake est gay et ça me dérange pas. On est proche et les collègues s'amuse toujours à nous vanner en disant « le vieux couple ». Mais personne ne prend vraiment ça au sérieux. Pourtant quelques secondes après tout change pour tout le monde. La bouteille désigne Blake. Puis moi. Au début, on rit bien. On se fait attendre, acclamé, traité de lâches. On nous pense pas capable. Mais franchement moi je m'en fou. C'est qu'un simple baiser. Et puis Hendrix rajoute un « Avec la langue hein » Tout le monde se marre. Je suis bourré et je lui sors un « Chiche! » Puis j'embrasse Blake. Et là tout bascule. Je ne sais pas ce qui m'arrive. Je ne sais pas ce que je ressens, car c'est perturbant. Parce que c'est pas logique. Mais j'apprécie ce baiser. J'ouvre les lèvres de plus en plus grande. Les secondes s'écoulent et le silence s'installe autour de nous. Nous mettons bien trop de temps pour que ce soit vraiment innocent. Je le sais avec le recul. Mais mince, je me l'explique toujours pas. Quand on se sépare, qu'on regarde autour de nous, l'assistance est gêné. Les gens nous regarde. Puis quelqu'un regarde Jade. Je la regarde aussi. Elle est en colère. Je la connais. Elle est hors d'elle. Mais elle se contente de quitter la pièce comme une furie. Je la poursuis, mais elle claque elle s'enferme dans la salle de bain. J'ai beau la supplier elle ne me répond ni ne m'ouvre.Blake me rejoint, je l'envoie chier. J'ai pas envie de le voir. D'ailleurs, la fête est finie. Je descend et prétexte le réveil de Sohan qui est à peine dans quelques heures. Tout le monde part avec un air gêné ne sachant quoi penser.

Je me réveil en entendant le bruit. Un tour de clef. J'ai l'impression nébuleuse que quelqu'un à frapper à la porte. J'ai les idées embrouillées. Jade ? Je me passe la main sur le visage et me redresse. Je tourne le dos à la porte en étant assis sur le canapé. J'entends des pas. Je me lève alors et me retourne. C'est Blake qui me fait face, les clefs de ma maison dans les mains. Je soupire. Putain pourquoi je lui ai donné ça ? Tu le sais Alban, il a toujours été là, il a les clefs depuis bien avant Jade. Jamais tu n'as pensé qu'un jour tu ai envie qu'il ne les ai jamais eut. Et pourtant là, il est devant moi et j'aimerais que ce ne soit pas le cas. « Qu'est-ce que tu fais là Blake ? Je n'ai pas vraiment envie de te voir si tu n'avais pas compris.  » Je passe devant lui en levant les yeux au ciel. Je me dirige vers la cuisine. J'ai du m'endormir. La musique tourne encore. Mais j'ai faim. Alors je commence à me diriger vers le frigo. « Et puis Sohan ne va pas tarder a se réveiller. J'ai pas le temps de parler. » Je ne savais même pas l'heure qu'il était. Et lui connaissait les habitudes de mon fils. Il l'avait gardé assez souvent pour savoir à quel heure il se réveillait de la sieste. Voilà pourquoi il était passé à ce moment là.

   

(c) naehra.


---------------------------------------

   
   
Take a deep breathe.
Heart listening ☽ You need to make the right choise


Dernière édition par Alban Quill le Dim 27 Nov - 15:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petit lutin
avatar

messages : 37
pseudo : spf
célébrité, © : jesse lee soffer, cristalline
âge : trente trois ans
occupation : policier
côté coeur : célibataire amoureux de son meilleur ami

MessageSujet: Re: Don't push me away. I'm still the same. ♥ Alke 1.   Dim 27 Nov - 2:39

Blake était entrain de devenir fou. L'absence de contact avec Alban le tuait à petit feu. Il avait même engueulé son partenaire aujourd'hui, sans aucune raison cette fois là. Il avait beau appeler et laisser des messages, le brun ne lui répondait pas. Blake s'inquiétait de ne pas avoir de nouvelles, depuis la fameuse soirée, depuis deux semaines, il entendait les rumeurs aller bon train à son sujet au commissariat. Il pouvait sentir les regard sur lui, beaucoup le jugeaient pour avoir mit le bordel dans la vie calme et rangée d'Alban, sauf que ce n'était pas que sa faute...Alban l'avait embrassé cette soirée là, et Blake, il aurait du le repousser, après les premières secondes, il aurait du le repousser, rigoler et le taquiner avant de reprendre sa place. Mais lorsque les lèvres de Alban avait touché ses lèvres, il n'avait pas pu s'en empêcher. Il avait eu besoin de plus, et il l'avait eu, mais à quel prix ? "Bon Blake soit tu vas le voir, soit je vais le chercher, mais bouge, fait quelque chose parce que là t'es entrain de me rendre dingue !" ça c'était sa colocataire, à qui il avait tout raconté en revenant. Au début, elle n'y avait pas cru, avant de voir l'air misérable sur le visage de son meilleur ami. Elle savait que le policier avait des sentiments plus forts que l'amitié pour son coéquipier, mais jusqu'à maintenant, il avait su contenir tout ça. "Il voudra pas..." soupira le brun. "T'as la clé de chez lui, impose toi Blake, pour une fois dans cette histoire, il est temps que tu lui parles. T'as pas trop le choix je croix." termina sa colocataire, sa voix plus douce. A nouveau, Blake soupira avant d'hocher la tête et de prendre ses clés de voitures, ainsi que celle de la maison d'Alban.

Pendant le chemin, Blake espérait que Jade ne serait pas à la maison. Il savait qu'il devrait lui parler aussi, pour s'expliquer, mais il voulait d'abord voir Alban, savoir comment il allait, et comment ils allaient tous les deux et leur relation. Après un court trajet, Blake se gara devant la maison et constata avec soulagement que la voiture de Jade n'était pas là. Il n'attendit pas plus longtemps et il se dirigea vers l'entrée, toquant à la porte plusieurs fois avant de se résoudre à ouvrir avec sa propre clé. Le policier s'avança vers le salon d'où provenait de la musique avant de voir Alban. Le jeune homme s'arrêta, son coeur se mit à battre un peu plus vite alors qu'il redécouvrait son meilleur ami qu'il n'avait pas vu depuis deux semaines. En six ans qu'ils se connaissaient, ils n'avaient jamais été séparés autant de temps. "Oh si t'inquiète, j'ai bien comprit...ton manque de réponse est assez clair..." répondit Blake, leur échange était froid, si tendu. Blake n'arrivait pas à croire qu'ils en étaient arrivés là. Il regarda Alban se diriger vers la cuisine et il lui emboita le pas, le suivant à bonne distance. Il eut un petit sourire à l'excuse que lui sortit Alban, Blake connaissait assez l'emploi du temps pour savoir que Sohan allait dormir encore un peu, assez en tout cas pour qu'ils puisse discuter. "Te fous pas de moi Alban, on a le temps de discuter avant qu'il se réveille. Je te demande pas des heures, juste quelques minutes c'est tout." Revenu sur la "scène de crime", Blake revoyait la scène de leur baiser en flashback. Son regard s'attarda sur les lèvres du brun avant qu'il se reprenne et détourne le regard. "On doit en parler, on doit clarifier les choses si on veut redevenir comme avant, j'ai pas envie de perdre mon meilleur ami Alban." En fait, ce n'était pas vraiment ce qu'il voulait lui dire. Non, Blake voulait savoir si l'impression qu'il avait eue en embrassant Alban était réelle, si ce dernier avait plus de sentiments que ce qu'il ne pensait. Parce que depuis leur baiser, cette folle idée avait germé dans sa tête et ne cessait de grandir. Mais il ne pouvait décemment pas lui en parler comme ça, pas alors que Alban devait se marier à Jade...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre du staff
avatar

messages : 512
pseudo : Otter
célébrité, © : Chris Wood (.Cranberry)
âge : 30 ans
occupation : Policier en congé sabbatique
côté coeur : Fiancé à une Perle, amoureux d'un autre coeur à prendre.


POST-IT
List on the fridge :
RPs : 0/4 libre (Alke #2 + Alde #1 + Alip #1 + Aloa #1)
MessageSujet: Re: Don't push me away. I'm still the same. ♥ Alke 1.   Dim 27 Nov - 3:10

Don't push me away. I'm still the same.


Alke 1.

   
       

   
Le sommeil avait embrumé mes sens. J'avais l'impression d'être dans un rêve. La musique en fond, comme la bande son mélodramatique des retrouvailles dans un télé-film. Pourtant c'était bien la réalité. Il était là devant moi. Blake. J'avais envie de faire comme d'habitude. Le prendre dans mes bras. Un petite accolade et une bise. Parce qu'on est partenaire. Ses sourires me manquent, nos conneries me manquent. C'est déjà devenu dur de ne plus le voir des heures par jour parce qu'il y a Sohan. Je suis jaloux qu'il ai un nouveau partenaire. J'ai envie de reprendre le boulot avec lui. Mais mon fils reste ma priorité. Même s'il grandit et que je pourrais le mettre à garder. Heureusement, on avait gardé ce rituel de se voir au moins une fois par jour pour se raconter notre journée. Et quand ce n'est pas possible, on se téléphone. Parce qu'il est mon partenaire. Et voilà deux semaines que je l'évite. J'en souffre. Mais à le voir là devant moi, mon cœur qui s'emballe. Je sais que je risque de souffrir encore plus. Alors je tente d'être froid distant, de le laisser repartir vite. Je reste planter là quelques secondes. J'observe son visage. Pourquoi est-ce que c'est comme ça entre nous ? Pourquoi il faut qu'on en arrive là ?

Alors que je lui adresse des mots assez difficile. Autant à prononcer qu'à entendre pour lui. Je mens en plus. J'ai envie de lui parler, de rester avec lui. Mais je ne peux pas faire comme si de rien n'était.Et j'ai du mal à mettre des mots sur ce qui s'est passé. C'est étrange comme sensation et à la fois terrifiant. Je veux juste que tout redevienne comme avant. « "Oh si t'inquiète, j'ai bien compris...ton manque de réponses est assez clair..." » Je baisse les yeux. J'ai honte quelque part. J'aimerais ne pas avoir à lui dire ça. J'aimerais qu'il n'ai pas besoin de me répondre ça. Bordel de merde quoi ! Je me dirige alors vers la cuisine. J'entends ses pas qui me suivent. S'il partait maintenant ce serait tellement plus simple. Mais c'est Blake. Il est aussi têtu que Jade. Je tente une excuse bidon pour le faire partir. Il a bon dos mon fils. Lui aussi ça doit lui faire étrange de ne voir que moi en ce moment. Sa mère s'en occupe aussi bien sur. Mais elle est vraiment plus absente que d'habitude. Et il ne vois plus Blake non plus. Alors qu'il a l'habitude de le voir pratiquement tout les jours. Mon fils ne me quitte presque pas et puis Blake s'est occupe de temps en temps pour que Jade et moi sortions. Mais maintenant tout à changer. « Te fous pas de moi Alban, on a le temps de discuter avant qu'il se réveille. Je te demande pas des heures, juste quelques minutes c'est tout. » Il le savait bien. Il avait raison. L'heure du four me montre que Sohan ne se réveillera pas avant une bonne heure. C'est un gros dormeur.

« On doit en parler, on doit clarifier les choses si on veut redevenir comme avant, j'ai pas envie de perdre mon meilleur ami Alban » Alors que j'évitais son regard, cherchant une tranche de pain où mettre mon fromage pour me faire un sandwich, je m'arrête net. Je le fixe dans les yeux. Il a peur de me perdre ? Mon cœur se serre. Je ne l'avais pas vraiment envisagé. Bon je l'évitais, mais jamais il ne m'était venu à l'esprit de le sortir de ma vie. « Je suis désolé Blake. J'ai juste du mal à mettre mes idées en place tu vois ... » Je retourne à mon encas. J'attrape le sachet de pain de mie. J'attrape deux tranches et regarde mon partenaire « Je t'en fais un ? » Oui par automatisme, je lui offre l'occasion de rester un peu. Et puis merde, c'est Blake ! Je peux pas continuer comme ça. Tous en préparant le tout, je commence à lui parler. Sans arrêter d'éviter quand même son regard, de peur de dire des choses que je regrette. « Jade me fait la guerre. Elle est persuadé que ce qui s'est passé à de l'importance. » Je ne dirais pas le mot baiser. « J'ai beau lui dire que c'était rien, elle est persuadée que ça voulait dire plus que ce que je veux bien l'avouer. Je sais pas d'où lui viens cette idée. » En vérité, j'ai une petite idée. Mince qui, j'ai mis la langue, j'ai prolongé le baiser. J'avais beau être ivre, j'avais assez d'esprit pour savoir que ce que je faisais était mal. Mais ce baiser était trop bon. Je n'avais pas envie que ça s'arrête. Et d'ailleurs, je ne me l'explique toujours pas.

   

(c) naehra.


---------------------------------------

   
   
Take a deep breathe.
Heart listening ☽ You need to make the right choise


Dernière édition par Alban Quill le Dim 27 Nov - 4:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petit lutin
avatar

messages : 37
pseudo : spf
célébrité, © : jesse lee soffer, cristalline
âge : trente trois ans
occupation : policier
côté coeur : célibataire amoureux de son meilleur ami

MessageSujet: Re: Don't push me away. I'm still the same. ♥ Alke 1.   Dim 27 Nov - 3:27

Alors que Alban se tournait vers lui, Blake réalisa qu'il ne lui était jamais venu à l'esprit qu'il pourrait le perdre, que toute cette histoire signifiait la fin de leur amitié. Blake lui s'attendait déjà à ce que Jade fasse en sorte qu'il ne vienne plus chez eux, qu'il rende les clés à Alban, qu'il ne s'occupe plus de Sohan. Qu'il sorte de leur vie en résumé, pour qu'ils puissent reprendre la leur. Et le silence radio d'Alban n'avait pas aidé Blake à croire le contraire. Il avait pensé que son partenaire voulait couper les ponts avec lui, une bonne fois pour toute. Une partie de sa colère s'évapora alors, car clairement, le brun ne désirait pas cette séparation brutale, peut être avait il juste besoin d'un peu de temps. "Je sais Alban, je comprends." répondit le policier avant que son vis à vis ne le surprenne avec sa proposition. C'était tellement incongru, ça ne rentrait pas dans le scénario qu'il s'était fait qu'il fut silencieux un instant avant d'hocher la tête. "Oui, je veux bien." répondit Blake avant de venir s'asseoir sur un des tabourets du bar, comme il le faisait lorsqu'il débarquait chez Alban. Blake regardait ce dernier préparer les sandwichs, tout en l'écoutant parler de ses problèmes avec Jade. Déjà qu'elle n'aimait pas beaucoup Blake cet "incident" n'allait pas arranger les choses. Il avait beau vivre la chose avec difficulté, il savait que Alban vivait une situation encore plus compliquée que lui. D'autant qu'il y avait un enfant dans l'équation, et Blake ne voulait pas qu'il souffre à cause de lui. A cause de ce qu'il avait fait. Les mots qui suivirent blessèrent Blake plus qu'il n'aurait pu l'imaginer. Même si une part de lui voulait croire en ce qu'avait pu dire Jade, il ne pouvait pas laisser ces pensées le parasiter. Blake devait ravaler sa douleur et faire comme si ce n'était rien du tout, comme si l'alcool avait prolongé ce baiser et pas autre chose. "Je pourrais lui parler, peut être que si ça vient de moi elle comprendra que c'était rien." dit Blake en détournant le regard. Il était venu ici pour des réponses et au contraire il s'enfonçait encore plus dans le mensonge et le déni. Génial. Il retira sa veste qu'il posa sur le tabouret à côté de lui. "Vous...vous allez pas vous séparer à cause de ça ?" demanda après un long silence Blake. Cette question le turlupinait depuis la soirée, après avoir vu le regard de Jade sur lui alors qu'il quittait la maison. Il n'avait jamais vu quelqu'un autant en colère. Il avait aussi envie de lui demander si eux deux ils allaient se séparer d'une certaine manière, ce qu'il allait advenir d'eux, parce que la réalité elle était douloureuse mais elle était là : Blake avait besoin d'Alban dans sa vie, même si le voir avec une autre était à chaque fois un coup de poignard dans son coeur, c'était une douleur avec laquelle il avait apprit à vivre depuis ces trois dernières années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre du staff
avatar

messages : 512
pseudo : Otter
célébrité, © : Chris Wood (.Cranberry)
âge : 30 ans
occupation : Policier en congé sabbatique
côté coeur : Fiancé à une Perle, amoureux d'un autre coeur à prendre.


POST-IT
List on the fridge :
RPs : 0/4 libre (Alke #2 + Alde #1 + Alip #1 + Aloa #1)
MessageSujet: Re: Don't push me away. I'm still the same. ♥ Alke 1.   Dim 27 Nov - 4:08

Don't push me away. I'm still the same.


Alke 1.

   
       

   
C'est un petit électrochoc. Les mots de Blake me chamboule quelques instants. Le perdre ? Jamais ne pourrait. Il est trop important pour moi dans ma vie. J'ai toujours pensé que si les gens que j'aimais ne s'entendait pas je ne choisirais pas. Si Jade ou Blake m'avait demandé de choisir là, c'est celui qui aurait posé la question qui m'aurait perdu. Parce que m'obliger à choisir, c'est m'aimer sous conditions. Et j'avais du mal avec cette idée. Je n'imaginais pas ce genre d'amour bancale dans ma vie. Et ça tout mes proches le savaient. Je lui dis alors que j'avais seulement besoin de temps pour remettre mes idées en place. Elle le sont d'ailleurs toujours pas. « Je sais Alban, je comprends. » J'esquisse un sourire. Parce que je sais très bien qu'il me comprends. Ça fait six années qu'il est là auprès de moi. Si notre duo fonctionne bien c'est parce qu'on se comprends. Au boulot, on avait même plus besoin de mots à certain moment. Un simple regard et on se comprenait. Je me demande si c'est toujours le cas. Cette idée me rend un peu triste. Nostalgique. J'aime notre complicité. C'est si simple avec lui. Si naturel. Je lui propose alors un sandwich. Oui au final, j'ai envie qu'il reste un peu. C'est mon partenaire et aussi difficile que ce soit, j'ai besoin de lui parler. Surtout qu'il est concerné par cette embrouille. Je parle alors sans vraiment réfléchir. Lui s'installe comme à son habitude.

Je commence alors à lui parler franchement. En lui avouant la petite guerre qui s'est installé entre Jade et moi. En trois ans, il la connaissait maintenant bien. Il savait qu'elle pouvait se mettre dans des colère noire et qu'il valait toujours mieux l'avoir dans son camp. Le peu de dispute qu'il y avait eut entre nous, j'avais toujours ravaler ma fierté et je lui avais toujours accordés la victoire. Parce qu'on ne se bat pas avec une bête enragée. Mais là, avouer ma faute reviendrait à un suicide. Je devais continuer à nier en bloc, même si ses dires avaient une part de vérité. « Je pourrais lui parler, peut être que si ça vient de moi elle comprendra que c'était rien. » étrangement, l'entendre confirmer que ce baiser n'était rien me vexe un peu. Je suis tellement bête. Il veut tout faire pour arranger les choses et moi, je en pense qu'a une chose : Hey ! Toi aussi tu ne m'a pas repousser ! Alors ne dit pas que ce n'était rien. Je suis vraiment un idiot. « Non ! Surtout pas ! Tu la connais. Elle risque de te bouffer tout cru. Je pense qu'il faut juste lui laisser du temps. » Je sais que mes conseils, il les écoutait. Surtout quand ça concernait une femme. Surtout MA femme. Bon ma fiancé en fait. Mais bon, il en faisait aussi souvent qu'a sa tête. J'appréhendais un peu l'idée qu'ils se voient. Pire que je sois là à ce moment là. A compter les points entre les deux et qu'ils terminent par me demander de prendre partie.

Alors que je sors la poêle pour faire griller le fromage de nos sandwichs, le silence s'installe entre nous. C'est si peu naturel entre nous. On pourrait normalement parler des heures sans s'arrêter. A dire tout et n'importe quoi. Et là, c'est le son du pain qui grésille, et le fromage qui crépite qui donne le fond sonore. Mélangé aux sons de la musique qui tourne encore et toujours. Assez basse pour ne pas déranger notre conversation. Il finit par rompre le silence. « Vous...vous allez pas vous séparer à cause de ça ? » Finalement le son de la cuisine c'est pas mal … Je me cale contre le meuble en surveillant de temps à autre les encas, mon regard se porte vers Blake, mais je croise les bras. Mal à l'aise. « Je sais pas. » Un autre moment de silence. Je suis perdu dans mes pensées. Je cherche comment continuer. « Elle semble pas prête à me pardonner. Elle se sens trahit. Je crois qu'elle m'aurait surpris au lit avec une autre fille, ça aurait donner la même chose. » Pas vraiment. Parce que si ça avait été le cas, elle m'aurait probablement couper les couilles pour étouffer ma maîtresse avec.  « En tout cas, je pense que les préparatifs du mariage vont en prendre un coup. Tant que Sohan ne souffre pas dans cette histoire, je pense que je ferais ce qu'elle voudra. Même si ça veut dire lui laisser la maison. Au pire je viendrais dormir dans ton lit ! » Je le regarde avec un sourire taquin. J'attrape rapidement deux petites assiettes qui séchait sur le bord de l'évier et serre les deux sandwich chaud avec une spatule. Quand je tends celui pour Blake je rajoute avec un ton moqueur. « Tu prendra le canapé, vu que c'est de ta faute! »


   

(c) naehra.


---------------------------------------

   
   
Take a deep breathe.
Heart listening ☽ You need to make the right choise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petit lutin
avatar

messages : 37
pseudo : spf
célébrité, © : jesse lee soffer, cristalline
âge : trente trois ans
occupation : policier
côté coeur : célibataire amoureux de son meilleur ami

MessageSujet: Re: Don't push me away. I'm still the same. ♥ Alke 1.   Dim 27 Nov - 23:25

Blake ne put qu'accepter l'évidence lorsque Alban lui répondit. Jade avait beau faire cinquante kilos toute mouillée, elle avait du caractère. Preuve en était les quelques disputes que Blake avait déjà eu avec elle. Rien de bien méchant, mais mieux valait ne pas être dans son mauvais côté. "C'est pas faux..." soupira Blake. Il aurait voulu pouvoir faire quelque chose pour aider à recoller les morceaux, même si ça lui faisait du mal. Il ne voulait pas être le responsable de leur séparation. D'ailleurs, la possibilité que cela arrive inquiétait beaucoup le policier qui ne tint pas plus longtemps et posa la question fatidique à Alban. Il avait besoin de se rassurer, et de se faire du mal en même temps à priori. Il voulait qu'Alban le rassure sur ça. Blake garda son regard sur le brun, et au vu de sa posture, il pu voir que c'était mal engagé. Il détourna le regard en passant une main dans ses cheveux alors qu'Alban lui répondait. Puis le brun lui annonça que dans le cas d'une séparation, il viendrait vivre chez lui et dans son lit. A cette proposition, Blake se figea, avant de réaliser que c'était une plaisanterie. La réalita le frappa en pleine figure mais il força un sourire sur ses lèvres et il remercia son ami pour un sandwhich dont il n'avait pas vraiment envie maintenant. "C'est pas que ma faute je te signale, il faut être deux pour ça." répondit Blake, peut être trop séchement d'ailleurs. Il prit une bouchée de son sandwhich, comme si cela pouvait ravaler les mots qu'il venait de dire. Blake était partagé entre l'envie de faire comme si de rien n'était, et l'envie de savoir si Alban ne se voilait pas la face avec son futur mariage. "Désolé, je voulais pas dire ça comme ça." finit il par dire, ayant fait le choix de la facilité et de la stupidité. "J'imagine que Jade veut plus trop que je m'occupe de Sohan." dit il pour changer le sujet de la discussion. Deux semaines. Il avait attendu deux semaines pour avoir une conversation, il ne voulait pas de dispute avec son meilleur ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre du staff
avatar

messages : 512
pseudo : Otter
célébrité, © : Chris Wood (.Cranberry)
âge : 30 ans
occupation : Policier en congé sabbatique
côté coeur : Fiancé à une Perle, amoureux d'un autre coeur à prendre.


POST-IT
List on the fridge :
RPs : 0/4 libre (Alke #2 + Alde #1 + Alip #1 + Aloa #1)
MessageSujet: Re: Don't push me away. I'm still the same. ♥ Alke 1.   Lun 28 Nov - 0:59

Don't push me away. I'm still the same.


Alke 1.

   
       

   
La rencontre probablement entre ma fiancé et mon coéquipier me faisait peur. Ils avaient déjà une relation particulière. L'un comme l'autre dans notre couple, nous étions jaloux. Et que quelqu'un soit aussi proche de notre autre moitié nous à toujours rendu suspicieux. Elle avait son meilleur ami, j'avais mon partenaire. Un équilibre qui s'est rompu durant l’incident. Parce que la jalousie est passé à l'étape d'après. Parce qu'elle pense qu'elle avait des raison d'être jalouse. Et j'entends déjà Raf lui dire qu'elle a eut tord de faire sa vie avec moi. Il a peut-être raison, mais son sourire satisfait quand il prononcera ces mots m'agace déjà. J'ai vraiment du mal avec ce mec. Alors qu'elle, elle supporte très bien Blake. Ils ne sont pas vraiment proches, mais elle l'aime bien. Je suppose. Mais depuis ce baiser, c'était du suicide de mettre les deux dans la même pièce. J'avais trop peur pour l'intégrité physique de Blake. C'est que je tiens à lui quand même. Ce réflexion me rend perplexe. Je tiens à lui. Je peux pas le nier. Mais merde, comment ? Des quelles conditions ? Alors que je le met en garde, et qu'il me confirme, je suis certain qu'il a quand même l'idée de l'affronter. Et je ne sais pas si ce serait un mal. Mais je pris pour le faire avant lui. Trouver le courage.

Alors qu'il me pause la question fatidique, je tente de répondre par une plaisanterie. Pourtant, après avoir prononcé ces mots, je capte. Et je vois bien qu'il tique. Merde, les choses ont vraiment changé entre nous. Ce genre de blague, je l'ai faite une centaine de fois. Je fais semblant de le draguer depuis presque cinq ans. On joue de ça depuis tellement longtemps que c'est presque une seconde nature chez moi. Mais voilà. On a échanger ce baiser. Et tout à changer. Il prends les choses autrement. Et ça me fait un pincement au cœur. Parce qu'au final, ce petit instant à vraiment tout changer dans ma vie. Les deux relations qui tiennent le plus pour moi. J'avais un équilibre, il est aujourd'hui perdu à jamais. Je fais quand même bonne figure et Blake aussi. Je me complique trop la vie. Mes une pensée s’insinue en moi. Je tente de lui renvoyer la balle. La faute vers lui. « C'est pas que ma faute je te signale, il faut être deux pour ça. » Son ton n'exprime pas du tout ce dont j'ai l'habitude. Logiquement, il aurait répondu par la plaisanterie. Mais là, il me fait presque un reproche. Mais il a totalement raison. Je baisse quand même le regard et grignote un bout de mon sandwich, laissant le silence s'installer. Je devrais lui répondre. Je devrais lui dire qu'il a raison, et que je ne comprends pas pourquoi ce baiser à été aussi magique. Je devrais lui dire que si je met mon cerveau sur off, je n'aurais qu'une envie c'est de l'embrasser de nouveau, voir si c'était l'alcool. Mais j'ai pas le droit de lui dire ça. Parce qu'il y a Sohan, parce qu'il y a Jade et parce que je risquerais de jouer avec ses sentiments. Et ça je n'ai pas le droit.

« Désolé, je voulais pas dire ça comme ça.C'est rien t’inquiète. » Putain mais arrête Alban ! Ce n'est pas rien. Tu le sais. S'il réagit comme ça, c'est qu'il se passe quelque chose. Je me demande pourquoi on parle si c'est pour le faire à demi-mots. Mais merde, je suis un lâche, j'ai peur de lui poser les vraies questions. Est-ce que tu as encore envie de m'embraser ? Est-ce que tuas des sentiments pour moi ? Est-ce que tu crois que je devrais épouser Jade ? Mais non. La seule question que je pourrais prononcer à cet instant serait : Est-ce qu'il est bon ton sandwich ? Je suis vraiment un abruti. « J'imagine que Jade veut plus trop que je m'occupe de Sohan. » Il soulève un problème intéressant. Je ne sais pas ce qu'elle en pense en vrai, amis je sais ce que moi j'en pense. « Je t'avoue que j'en sais rien et que je m'en fou un peu. Pour le moment c'est quand même moi qui m'en occupe le plus. Elle m'évite et donc l'évite aussi en même temps. Elle m'a déjà demander de pas être là pour qu'elle s'en occupe. Et je l'ai fais. Mais non, j'ai pas envie de privée Sohan parce qu'elle a un problème avec toi ou moi. Il mérite quand même de voir son tonton! » Je m'approche instinctivement de lui et lui met la main sur l'épaule avec un grand sourire. Pendant un instant, alors que ma main ne bouge pas, je le fixe. Et je le vois différemment. J'ai envie de l'embrasser de nouveau. Pour savoir, pour être fixer. Ma main passe de son épaule à sa nuque, mon pouce se posant sur sa joue. Ce n'est pas la premier fois que j'ai ce geste envers lui, mais aujourd'hui, il a un autre sens. Je reviens à la réalité. Je reviens à la réalité et retire ma main. Je me racle la gorge et m’éloigne un peu. « Sinon ? Quoi de beau ? En deux semaines, tu dois avoir des trucs à me raconter. » Je noie le poisson. Et bien maladroitement.


   

(c) naehra.


---------------------------------------

   
   
Take a deep breathe.
Heart listening ☽ You need to make the right choise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petit lutin
avatar

messages : 37
pseudo : spf
célébrité, © : jesse lee soffer, cristalline
âge : trente trois ans
occupation : policier
côté coeur : célibataire amoureux de son meilleur ami

MessageSujet: Re: Don't push me away. I'm still the same. ♥ Alke 1.   Jeu 1 Déc - 0:11

La réponse d'Alban soulagea Blake. Ne plus voir Sohan était difficile depuis deux semaines, le bout de chou lui manquait mais Blake pouvait difficilement aller chez Alban et Jade pour le voir et le garder. Les choses allaient être différentes maintenant, et cela effrayait un peu Blake. Néanmoins, un sourire vint étirer les lèvres du policiers et son coeur manqua un battement lorsque Alban vint poser sa main sur son épaule, puis la fit monter sur sa nuque. Un frisson parcouru Blake, qui ne put quitter Alban des yeux. Allait il l'embrasser ? Un geste qui était pourtant si banal entre eux, maintenant lui donnait des envies de plus, des envies d'autre chose. Il garda son masque sur le visage, ne voulant pas que Alban se pose des questions, mais c'était dur de tenir alors que Alban le caressait comme ça, et le regardait avec une telle intensité. Lorsqu'il retira sa main, Blake détourna le regard et croqua dans son sandwhich, forçant son corps à se calmer et ne pas trop sur-analyser ce qu'il venait de se passer entre eux. Il allait se rendre fou à croire à des peut être. A la question d'Alban, Blake avala sa bouchée et prit un verre d'eau avant de lui répondre. Il serait "facile" de lui mentir, lui dire par exemple qu'il avait rencontré un mec, qu'il l'aimait bien, mais ce serait mentir et peut être même risquer une possible histoire avec Alban si jamais...Il fallait qu'il arrête, maintenant. "Pas grand chose, la routine même si...ça m'a manqué de pas te voir pendant deux semaines c'était juste..." Blake poussa un soupir et passa sa main sur sa nuque, juste à l'endroit où Alban l'avait touché. "C'était pas facile. Mais si toi et moi ça va alors...on peut, on peut avancer hein ?" demanda le policier, plein d'espoir. Il plongea son regard dans celui de son ami, l'homme qu'il aimait et qui malgré lui le faisait souffrir en silence. C'était le rôle qu'il avait accepté trois ans auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre du staff
avatar

messages : 512
pseudo : Otter
célébrité, © : Chris Wood (.Cranberry)
âge : 30 ans
occupation : Policier en congé sabbatique
côté coeur : Fiancé à une Perle, amoureux d'un autre coeur à prendre.


POST-IT
List on the fridge :
RPs : 0/4 libre (Alke #2 + Alde #1 + Alip #1 + Aloa #1)
MessageSujet: Re: Don't push me away. I'm still the same. ♥ Alke 1.   Ven 2 Déc - 0:14

Don't push me away. I'm still the same.


Alke 1.

   
       

   
L'inquiétude de Blake est touchante. C'est vraiment un amour. Au moins avec moi et Sohan.Il avait son petit caractère. C'est un homme d'instinct, un homme d'actions qui tranche dans le vif. Je ne dirais pas qu'il est apprécié au poste. Il est plutôt respecté. Car c'est un flic d'exception. Bon j'abuse un peu. En fait ce n'est que quelques personnes qui ne l'apprécie pas. Certain, qui sont pourtant assez similaire de caractère avec moi, le trouve rustre, d'un autre temps. Et pourtant, lui et moi, on a trouvé un équilibre. Il me permet de rentrer dans l'action avec plus de conviction, je suis un flics bien plus percutant et surtout bien moins dépassé par les événements. De mon côté, je le tempéré. Je lui ai appris à prendre son temps quand il le fallait. On est devenu l'un et l'autre de meilleur flic et de meilleurs hommes au contact l'un de l'autre. Il me complète. Et aujourd'hui, autant dans la vie que dans le boulot. Il m'est indispensable. Voilà pourquoi je refuse de que mon fils grandisse loin de lui. Il fait parti de qui je suis. Même après ces événements.

Le contact qui s’établit alors entre lui et moi me trouble. Pendant un instant, il ni avait que lui et moi au monde. Et pendant cet instant, j'avais juste envie de poser mes lèvres sur les siennes. Juste pour essayer de revivre ce moment magique. Mais j'ai autant peur que envie de le faire. Putain, je devrais lui en parler. Être franc avec lui. Je réalise qu'il y a un peu d'hypocrisie entre nous. Je n'ai jamais pris de temps de m'assurer que notre relation ne lui faisait pas de mal. Je suis tellement égoïste parfois. Ou simplement égocentrique. La relation fonctionnait dans mon sens, j'avais pas de raison de m'en faire. Et pourtant. J'aurais du poser des questions, mettre les choses à plat pour qu'on soit absolument sur la même longueur d'onde. J'aurais même du le faire avant de commencer à fréquenter Jade. Parce que déjà à l'époque nous avions cet relation un peu ambiguë mais qui pour moi était totalement amicale. Est-ce que je me voulais la face ? Est-ce que c'est toujours le cas ? Peut-être. Plus je change de sujet en parole, plus mes pensées se font puissantes dans mon esprit. Comme un marteau-piqueur qui viendrait dire en boucle que je dois lui parler.

Je change maladroitement de sujet et pourtant, Blake sait. D'instinct probablement. Il utilise les bons mots. « Pas grand chose, la routine même si...ça m'a manqué de pas te voir pendant deux semaines c'était juste... » Il est mal à l'aise. Je le sens. Pourtant, il est tellement naturel. Je le connais. Il n'est pas souvent hésitant dans ses mots au travail. C'est un autre homme. Je le sens que cette séparation l'a touché. Plus que ce que j'aurais pensé. Et ça me fait mal de lui avoir infligé ça. Encore une fois, j'ai été égoïste. « C'était pas facile. Mais si toi et moi ça va alors...on peut, on peut avancer hein ? » Je souris. Pourtant la peine que je ressens doit être visible. Son regard plongé dans le mien, je suis vraiment troublé. C'est un automatisme. Je m'approche de lui, abandonnant mon sandwich sur la table. Puis je le prends dans mes bras. Une accolade qu'on s'autorise à chaque fois qu'il se passe quelque chose entre nous. Je me rappel de la fois où on s'est fait tiré dessus et que j'étais certain qu'il s'était pris la balle. Une fois le tumulte passé, j'avais eut ce besoin de le prendre dans mes bras. Être certain qu'il était bien là avec moi, qu'il ne m'abandonnait pas. Aujourd'hui, c'est la même chose. Je le prends dans les bras parce que, oui, j'ai eu peur de le perdre et cette fois, lui aussi.

Le tenant un moment entre mes bras, je sens son cœur battre fort. Le mien s'emballe aussi. Sans le lâcher, car je ne suis pas encore prêt, je veux lui faire partager ce que je ressens. « Blake. Je suis désolé. J'aurais pas du réagir comme ça. Tu sais, je tiens à toi. Je veux … non, je peux pas te perdre. » Je desserre mes bras et m'écarte juste assez pour le regarder dans les yeux. « Tu fais parti de ma vie depuis six ans. Et je pourrais jamais renoncer à toi, même pour Jade. » Je m'écarte un peu plus. Je met même un peu de distance entre lui et moi. Me sentant instantanément coupable des mots que je venais de prononcer. « Je veux dire … J'aime Jade … Mais … » Je déglutis. « Mais si elle me demande de choisir entre vous deux c'est elle qui partira. Comme toi, si tu me demandais la même chose. Mais je sais que tu le feras jamais. Vous êtes tout les deux importants pour moi et ce baiser … Même s'il a mit le bordel dans ma tête et dans mon couple, je veux pas qu'il remette notre relation en cause. » Je croise les bras. Je suis vraiment mal à l'aise maintenant. Parce que j'en dis trop. Parce que j'ai peur de sa réaction, parce que j'ai peur de ce que je pourrais lui faire. Je risque de le blesser et ce n'est pas ce que j'ai envie. Alors je me renferme, frustré par le paradoxe de mes sentiments. Entre l'envie de parler avec lui, de toute lui dire et la peur de la conséquence de mes mots.


   

(c) naehra.


---------------------------------------

   
   
Take a deep breathe.
Heart listening ☽ You need to make the right choise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petit lutin
avatar

messages : 37
pseudo : spf
célébrité, © : jesse lee soffer, cristalline
âge : trente trois ans
occupation : policier
côté coeur : célibataire amoureux de son meilleur ami

MessageSujet: Re: Don't push me away. I'm still the same. ♥ Alke 1.   Sam 3 Déc - 22:53

Blake fronça des sourcils alors que Alban s'approchait de lui, délaissant son sandwich avant de prendre son coéquipier dans ses bras. Blake ne se fit pas prier et il répondit à l'étreinte du brun, le serrant fort contre lui, son menton posé sur l'épaule du père de famille. Blake aurait préféré nicher son visage dans le coup d'Alban, sentir son odeur à chaque inspiration, mais il ne pouvait s'autoriser ce plaisir là. Il devait se contenter de pouvoir sentir son corps contre le sien. Ils étaient collés l'un à l'autre, presque ils auraient pu se fondre l'un dans l'autre. Blake trouvait réconfort et bonheur dans ces quelques échanges qu'ils avaient parfois. Souvent pour se rassurer, comme la fois où prit dans une fusillade, son gilet par balle lui avait sauvé la vie. Il avait reçu deux impacts qui avaient laissé des bleus sur son torse, mais il n'était pas blessé. Dans la cohue il avait perdu Alban, quelques minutes avant qu'ils ne se retrouvent et ne s'enlacent, se foutant bien de ce que pouvaient dire les autres en les voyant. Parce que rien n'avait plus d'importance aux yeux de Blake qu'Alban, ou peut être juste Sohan.

Il ferma les yeux alors qu'Alban s'excusait de sa réaction, il se mordit la lèvre pour rester silencieux en l'écoutant, se dégageant lorsque Alban en fit de même pour plonger son regard dans le sien. Il acquiesça à ses propos, lui non plus ne voulait pas le perdre. Il avait été misérable ces deux dernières semaines, plus qu'il ne l'avait jamais été avant. C'était pour dire l'impact et la place que Blake avait dans sa vie. A contre coeur, il le laissa lui échapper, encore, comme s'il était destiné à le voir de prêt, mais jamais à ne l'avoir. Il l'écouta sans dire un mot, conscient que Alban avait raison. Jamais il ne lui aurait demandé de choisir, car il savait les conséquences que cela aurait eu sur eux. Alban l'aurait coupé de sa vie, et à juste titre. Blake ne voulait pas séparer une famille, il ne voulait pas perdre Alban non plus. Il devait juste...il devait juste accepter la situation dans laquelle il s'était mit lui même. Et les dernières paroles d'Alban, elles resteraient à jamais gravées dans son esprit. Ce baiser avait mit le bordel dans la tête d'Alban, ses propres mots. Etait ce là un nouvel espoir auquel se raccrocher. Blake déglutit, sachant que si quelque chose devait se faire, c'était maintenant, avant qu'Alban ait mit toutes ces questions dans un coin de son esprit. Il savait que c'était mal, mais il ne voyait plus que ça, l'infime chance de savoir, enfin, si Alban avait les mêmes sentiments que lui. "Alban je...je dois savoir...qu'est ce que tu ressens pour moi ?" demanda Blake, d'une petite voix, comme si lui même n'était pas sûr de ses propres envies. "Tu dis que ce baiser à mit le bordel mais...tu dois me dire s'il y un moyen...une chance pour que...pour que tu..." Il baissa la tête, lui, l'homme d'action, n'arrivait plus à formuler une phrase correcte, à aligner des simples mots. "Une bonne fois pour toute Alban, dit moi la vérité." reprit il après un silence, son regard plongé dans celui du brun, déterminé. Il s'autorisait un dernier questionnement et si Alban venait à lui dire que ce n'était que de l'amitié alors ça en serait fini. Il enterrerait une bonne fois pour toute son amour pour le brun, pour ne plus en souffrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre du staff
avatar

messages : 512
pseudo : Otter
célébrité, © : Chris Wood (.Cranberry)
âge : 30 ans
occupation : Policier en congé sabbatique
côté coeur : Fiancé à une Perle, amoureux d'un autre coeur à prendre.


POST-IT
List on the fridge :
RPs : 0/4 libre (Alke #2 + Alde #1 + Alip #1 + Aloa #1)
MessageSujet: Re: Don't push me away. I'm still the same. ♥ Alke 1.   Dim 4 Déc - 14:21

Don't push me away. I'm still the same.


Alke 1.

   
       

   
C'est plein de nostalgie, plein de tendresse que j'enlace mon ami. Blake est important pour moi et je le ressens au plus profond de mon être. S'il n'était pas là, il manquerait quelque chose à ma vie. Je l'ai ressentit ces derniers jours. J'étais incomplet. Il faut dire que je m'étais isolé de tout et tous. Je me contentais de veiller sur Sohan essayer de remettre en place ce qui s'était brisé avec Jade. Mais pour le moment c'était un échec. Aujourd'hui, j'avais pris conscience qu'il fallait pas que je brise tout. Blake était là, faisait un pas de plus vers moi, je ne pouvais pas continuer à le rejeter. Alors ce moment à sentir le corps de mon ami nicher dans mes bras, je savoure quelques instants de sérénités. Pourtant bien trop court. Mon comportement et mes paroles compliquent une nouvelle fois les choses. Je suis troublé, mes mots ne reflètent que mal mes pensées. Ou bien ? Non, elles les reflètent véritablement, mais maladroitement. Je sens que je le perd un peu plus. Depuis ce baiser, il doit se poser milles questions.

Quand je parle de Jade et de ce qu'elle représente pour moi, j'ai du mal à mettre des mots exacts aujourd'hui. Parce que peut-être que je me fais des illusions depuis quelques temps. Je l'aime, c'est certain. Mais je suis incapable de dire si elle m'aime comme je l'aime. Si je l'aime correctement. Et c'est bien pareil pour Blake. Je suis certain de ressentir de l'amour pour lui. Mais dans quelles proportions ? Est-ce plus ou moins intense qu'avec Jade ? Pour le moment, je sais simplement que c'est différent. Et je me demande ce qui se passerait si je levais certaines des barrières que je me suis toujours fixé. « Alban je...je dois savoir...qu'est ce que tu ressens pour moi ? » Tellement dans mes pensées que je n'ai même pas vu Blake s’enfoncer dans le doute. Je n'imagine même pas la portée de mes mots pour lui. Je ne l'ai jamais vu comme ça. Aussi peu sur de lui. Ça me fait un choc. Je reste pétrifié, sans voix. Le fixant. « Tu dis que ce baiser à mit le bordel mais...tu dois me dire s'il y un moyen...une chance pour que...pour que tu... » Mon cœur se serre. Parce que je suis devant l’évidence. Voilà six années que je me mens. Que je fais semblant de rien voir. Bordel Alban, c'était pourtant évidant qu'il avait des sentiments pour toi. Et le pire, c'est que j'ai presque inconsciemment entretenu son espoir durant tout ce temps alors que j'ai construis ma vie. Comme s'il était un plan de secours. Je me sens minable.

« Une bonne fois pour toute Alban, dit moi la vérité. » Me voilà devant mon destin. Sans moyen de faire marche arrière. Il fallait que je réfléchisse vite. Je n'avais pas le droit de lui faire du mal. On s'est promis de se dire la vérité et aujourd'hui, elle risque de foutre ma vie en l'air. « Blake … Je ... » Je pousse un profond soupire. Je pris pour que Sohan pleure un coup et me sauve. Mais je suis certain que lui aussi serait pendu à mes lèvres pour avoir la vérité. « Je suis vraiment perdu Blake. Je suis pas homosexuel … Je sais pas je … j'aime Jade et puis … Et puis je … » Tu n'as pas de couilles Quill ! Soit un homme ! Aller tu es capable de psychologie au travail, tu analyse et là aujourd'hui, tu vas me faire croire que tu peux pas le faire avec ta vie ? Ces six dernières années. Ce lien irraisonnable avec lui. Tu es capable de mettre des mots dessus. Tu l'as déjà fais avec la petite voix dans ta tête. Alors maintenant il s'agit simplement de le dire à haute voix. « Je t'aime Blake. Ça j'en suis certain. Ce baiser n'était pas innocent. Je n'ai jamais ressentis ça de ma vie. Mais je ne sais pas comment ni pourquoi je t'aime. Je sais qu'on n'est plus simplement des amis ou des partenaires. On est bien plus que ça. Mais je sais pas si je serais capable d'être en couple avec toi. Blake je … Je suis vraiment perdu. » Mon cœur bat la chamade. Mes jambes sont faibles, j'ai le souffle court, les larmes qui se forment au coin des yeux. Ce n'est jamais facile de se livrer de façon aussi brute. Je me pose contre un des meubles de la cuisine, esquivant son regard, me passant les mains sur le visage. « Je ne sais pas quoi faire ... »

   

(c) naehra.


---------------------------------------

   
   
Take a deep breathe.
Heart listening ☽ You need to make the right choise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petit lutin
avatar

messages : 37
pseudo : spf
célébrité, © : jesse lee soffer, cristalline
âge : trente trois ans
occupation : policier
côté coeur : célibataire amoureux de son meilleur ami

MessageSujet: Re: Don't push me away. I'm still the same. ♥ Alke 1.   Mar 6 Déc - 23:50

Blake avait enfin posé la question qui le taraudait depuis tant d'années. Enfin il allait avoir la clarification dont il avait besoin pour poursuivre sa vie. Quoi que fut la réponse d'Alban, qu'il lui réponde oui ou non, il serait fixé. Bien sûr, une réponse négative serait difficile à accepter, parce qu'elle mettrait un terme une bonne fois pour toute à l'espoir de Blake qu'un jour il se passe quelque chose entre eux. Mais si Alban ne disait pas non, ou qu'il disait l'aimer mais pas de manière platonique, alors là...Blake ne saurait quoi faire en réalité. Car même s'il avait imaginé ce moment, fantasmé sur ce que lui et Alban pourraient faire après ça, ce n'était pas la réalité, pas le moment présent. Mais malgré tout ça, toutes les incertitudes et la peur, Blake avait besoin de savoir. Il pouvait voir qu'Alban était tout aussi perdu que lui. Il s'en voulait de lui faire subir ça, mais c'était un mal nécessaire. Il se retint de se précipiter vers lui pour le réconforter, il se devait d'être un peu distant pour avoir une réponse claire.

Sans dire un mot, Blake écouta Alban, son coeur battant la chamade aux mots de son meilleur ami. Il sentait les larmes lui monter aux yeux alors qu'il l'écoutait, car Alban confirmait enfin ce que Blake soupçonnait depuis toutes ces années. Il déglutit avec difficulté, attendant qu'Alban finisse. Il ne voulait pas l'interrompre dans sa réponse. Blake le regarda, tête penchée sur le côté avant de se rapprocher d'Alban. Il prit ses mains dans les siennes pour découvrir lentement son visage. Il aurait voulu effacer la tristesse, l'avaler pour aider Alban. "Chhh c'est pas grave Alban..." murmura Blake avant de prendre le menton du brun entre deux doigts pour orienter son visage vers le sien. "Moi je sais quoi faire..." reprit il avant de se pencher vers Alban, et de poser ses lèvres sur les siennes avec délicatesse. Il l'embrassa avec tendresse, lui montrant tout son amour pour lui. Ce baiser ne dura que quelques instants, bien que Blake en voulait beaucoup plus. Il voulait tout d'Alban, mais en échange, il voulait également tout lui donner. La question était de savoir s'il le laisserait faire ou pas..."Je t'aime Alban...depuis des années j'attends te le dire, j'aurais peut être du le faire avant, mais Sohan ne serait peut être pas là..." Il caressa la joue d'Alban du bout des doigts. Il se sentait soulagé de ce poids, du secret qu'il avait gardé toutes ces années. "Je suis là pour toi, quoi que tu veuilles faire, je serais toujours là."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre du staff
avatar

messages : 512
pseudo : Otter
célébrité, © : Chris Wood (.Cranberry)
âge : 30 ans
occupation : Policier en congé sabbatique
côté coeur : Fiancé à une Perle, amoureux d'un autre coeur à prendre.


POST-IT
List on the fridge :
RPs : 0/4 libre (Alke #2 + Alde #1 + Alip #1 + Aloa #1)
MessageSujet: Re: Don't push me away. I'm still the same. ♥ Alke 1.   Ven 9 Déc - 0:02

Don't push me away. I'm still the same.


Alke 1.

   
       

   
J'ai l'impression d'être dans un cauchemars. La réalité me rattrape plus vite que le rêve. Je tremble comme une feuille morte au vent. Elle ne demande qu'a s'envoler loin pour vivre tranquillement la fin de sa vie. Je suis dans un tel état. Je viens de prononcer sans conteste les mots les plus importants et difficile à prononcer de ma vie. Il y a tellement de raisons pour moi de taire ces mots. Ma vie était parfaite il y a tellement peu de temps et aujourd'hui, j'en suis a me poser des questions sur ma propre identité. Qui suis-je ? Qui est-ce que je peux être ? J'aime tellement cet homme. Mais j'aime aussi Jade et mon fils. Et, je dois forcement faire un choix. L'un est tellement simple qu'il me parait irréaliste. Abandonner ce qui est en train de se passer et revenir vers Jade, me marier et oublier Blake. Mais jamais je ne le supporterais. Il fait parti de moi maintenant. Mais …

Premièrement, il y a ce petit détail qui fait de moi un hétérosexuel. Bordel de merde ! Moi vraiment en couple avec une homme ? Poser mes lèvres sur les siennes c'était déjà quelque chose de particulier. Mais j'ai du mal à me voir en couple avec un homme. Pourtant, si c'était le cas, il n'y a que Blake qui peu remplir ce rôle. Dans un second temps, il y a la problématique que je suis un homme fiancé. Je n'ai pas le droit de partir comme ça du jour au lendemain pour vivre une idylle qui ne durera peut-être que quelques semaines. J'ai construis ma vie avec une personne, je n'ai pas le droit de tout quitter sur un coup de tête. Et enfin le plus gros point, le troisième. Putain, mais c'est Blake ! Mon meilleur ami, mon partenaire, mon collègue. On se connaît par cœur, je connais sa famille. Comment faire pour changer ce que je ressens déjà pour lui ? Comment changer le regard que tout le monde à de notre relation ? Pourquoi prendre le risque de le perdre pour des histoires de couple ? A qui je parlerais quand mon couple n'ira pas bien si mon meilleur ami est aussi mon amant ?

Ma tête tourne. Je suis collé à un meuble de la cuisine, il me retient, car mes jambes ne peuvent le faire. Mes mains sur les yeux, je rêve trouver la solution miracle. Je suis comme un gamin qui pense se cacher s'il ne voit pas le problème. Ça m'aide également à retenir mes larmes. Je suis tellement frustré d'être aussi faible. « Chhh c'est pas grave Alban... » Je sens ses mains prendre les miennes. Je frissonne, me perdant rapidement dans le bleue de ses yeux. Je le vois tellement différemment. Il est beau. Je le sais, je le ressens. Je suis pas insensible à son physique. J'ai déjà regarder son visage en me faisant la remarque. Mais aujourd'hui cette remarque n'est pas innocente. Je le pense pour moi. Je le trouve beau. Ses doigts qui me touchent, comme une décharge électrique qui traverse mon corps. « Moi je sais quoi faire... » Ses lèvres déposent alors un tendre baiser sur les miennes. Il est terriblement différent de notre premier baiser. Le premier était sauvage, irraisonnable, fougueux et pleins de passions. Celui ci est tendre doux réconfortant et terriblement addictif. Voici ce qu'il peut m'apporter. Homme ou non, Blake a toujours su quoi faire pour me calmer. Ce baiser est la bonne réponse dans l’immédiat. Mais pas sur le long terme.

Je le fixe dans les yeux, je n'arrive pas à bouger. Parce que mon cerveau est noyé dans l'endorphine. « Je t'aime Alban...depuis des années j'attends te le dire, j'aurais peut être du le faire avant, mais Sohan ne serait peut être pas là... » La caresse qu'il me prodigue bien que très agréable n'est pas suffisante pour ne pas revenir très brutalement à la réalité. Et les mots qu'il prononce juste après ne font que confirmer ce que je dois dire et faire. « Je suis là pour toi, quoi que tu veuilles faire, je serais toujours là. » Le silence s'installe alors. Je prends une grand respiration, refusant de lâcher sa main, je la serre d'ailleurs légèrement. Comme pour m'assurer qu'il ne puisse pas fuir après ce que je m’apprête à dire. « Je suis désolé de t'avoir infligé ça Blake. Et désolé de ce que je risque de faire. » Je le sais, cette phrase n'est rien de ce qu'il veut entendre. Mais je me dois d'être entier et vrai avec lui. « On s'est fait la promesse de ne pas se mentir et je vais pas commencer aujourd'hui qu'on s'est enfin dit toute la vérité l'un sur l'autre. Blake … Je ... » Je ravale un sanglot. « Je pense pas pouvoir t'offrir ce dont on a tout les deux envie. Je suis trop lâche. Je pense pas avoir le courage de faire ce pari. J'ai trop peur de perdre Sohan … Jade est … Je crois que je l'aime aussi. Pas comme je t'aime, mais … Elle est la mère de mon fils. » Mes yeux se remplissent de larme. L'une s’échappe et coule le long de ma joue sans que je puisse la retenir. Je m'en veux tellement. J'aimerais simplement pouvoir l'embrasser de nouveau et juste vivre cette nouvelle expérience. Mais je sais que je n'aurais pas le courage.

Comme s'il avait senti que j'avais besoin de son aide, j'entends quelques pleures de Sohan. Il se réveille manifestement. Je n'ai toujours pas lâcher la main de Blake. Je n'y arrive pas. Je rassemble le peu de force qu'il me reste pour me mettre en marche. Je m'approche de Blake et le prends dans mes bras. Ma tête se blottissant contre lui. Quelques instants. Juste quelques instants. Puis de nouveau pleurent. Je m'écarte très légèrement et dépose le même baiser que j'ai connu quelques minutes avant. Un baiser simple et rapide. Emplit de tendresse et d'amour. « Pardon » Je lâche alors sa main et le plante là, montant à l'étage chercher mon fils.

   

(c) naehra.


---------------------------------------

   
   
Take a deep breathe.
Heart listening ☽ You need to make the right choise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petit lutin
avatar

messages : 37
pseudo : spf
célébrité, © : jesse lee soffer, cristalline
âge : trente trois ans
occupation : policier
côté coeur : célibataire amoureux de son meilleur ami

MessageSujet: Re: Don't push me away. I'm still the same. ♥ Alke 1.   Mer 21 Déc - 0:24

La réponse d'Alban fait l'effet d'une douche froide à Blake. Lui qui avait tant d'espoir, il vient de tout perdre en quelques mots, en quelques minutes. C'est à peine s'il sent le baiser d'adieu d'Alban avant que ce dernier ne fuie à l'étage pour s'occuper de Sohan qui pleure. Blake se mord la lèvre, il ne veut pas craquer ni maintenant, ni après, mais il sait très bien ce qu'il va se passer lorsque sa coloc va le voir rentrer. Elle va vouloir tout savoir, puis le réconforter tout en lui proposant tout un tas de plan pour se venger d'Alban. Il la connait trop bien depuis les années. Blake n'attend pas le retour d'Alban, il quitte la cuisine puis la maison et décide de ne pas rentrer à l'appartement. A quoi bon ? Il veut penser à autre chose, il veut...il ne sait pas trop ce qu'il veut en réalité. Pleurer, crier, hurler, cogner. Il sait que sa relation avec Alban est cassée, qu'elle n'est plus réparable à présent, il en est persuadé et ça le rend malade. Il s'arrête dans son bar favori, un bar de flics où on l'accueille avec des sourires et des accolades mais il y répond à peine. Il commande à boire au patron qui le sert une fois, deux fois, trois fois...jusqu'à ce qu'il ne puisse plus compter le nombre de fois. Blake noie son chagrin dans les verres d'alcool, il noie son chagrin dans les bras de cet autre homme, un inconnu dont il a déjà oublié le visage. Il rentre tot dans le matin et se fait engueuler par sa colocataire, inquiète et furieuse, mais elle le prend dans ses bras ensuite, parce qu'elle sait sans que Blake ait à lui expliquer pourquoi il a fait tout ça. Elle le prend dans ses bras et elle sert fort cet homme meurtri et blessé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Don't push me away. I'm still the same. ♥ Alke 1.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Don't push me away. I'm still the same. ♥ Alke 1.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BAD GOOD MOMS :: (CALGARY, CANADA) :: Southwest-
Sauter vers: