AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 C'est ce que l'on appelle se faire du rentre dedans (Avery)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
flocon de neige
avatar

messages : 150
pseudo : Tiny-Boy
célébrité, © : Chris Evans
âge : 32 ans
occupation : Recruteur chez les Flames
côté coeur : À gauche comme tout le monde


POST-IT
List on the fridge :
RPs : 1/3
MessageSujet: C'est ce que l'on appelle se faire du rentre dedans (Avery)   Dim 27 Nov - 21:09


Je sais ce que vous allez me dire, la violence ne résous rien et force est d’admettre que vous avez raison, mais lorsque j’appris cette histoire à propos d’un gamin de 10 s’était fait brutalisé par un plus grand que lui je dois admettre que mon instinct protecteur fini par prendre le dessus et c’est ce qui m’incita à entrer en contact avec ce petit bout d’homme afin de lui donner quelques petits trucs. Évidemment je ne me sentais pas fier de lui enseigner l’art de se faire justice par ses poings mais ce monde dans lequel nous vivions était loin d’être beau, c’était la loi de la jungle, et il était impératif qu’il apprenne à frapper sinon il risquait fort de se voir livrer en pâture aux brutes qui ne demandaient pas mieux que de se faire la main sur une victime sans défense.

Ayant passé près d’une heure avec ce jeune homme je dois admettre qu’il me fût difficile de retenir mes larmes, l’entendre me dire qu’il souhaitait être comme moi lorsqu’il sera plus grand m’avait poussé au bord des larmes et c’est d’ailleurs ce qui m’incita à prendre congé de ce dernier. S’il y a un truc que le gros macho que je suis ne supportait pas c’est bien qu’on le voit chialer comme une gonzesse.

M’étant stationné dans le stationnement du Starbuck, j’étais demeuré dans ma voiture tout en repensant à ma rencontre avec ce gamin, et prenant un profond soupir je finis par sortir de ma voiture afin d’entrer dans l’établissement et m’arrêter au comptoir.

Un espresso et un croissant s’il te plait.

Toujours aussi remué par cet histoire je me dirigeai vers une des tables, sans trop regarder autour de moi, et c’est alors que je senti quelque chose entrer en contact avec mon épaule et c’est alors que je baissai le regard vers le sol et je la vis, toujours aussi rayonnante de beauté, son regard empreint de ce charme plus que céleste qui devait faire fondre plus d’un cœur.

Je suis désolé, je suis vraiment le pire des imbéciles à me déplacer sans regarder là où je vais. Sur ces mots je lui tendis la main afin de l’aider à se lever et je me permis à détailler chacun de ces détails qui faisait d’elle un des rares spécimens de ce à quoi pouvait ressembler la perfection au féminin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petit renne
avatar

messages : 100
pseudo : banshees.
célébrité, © : lively; Hepburns.
âge : thirty-two yo.
occupation : is in charge of the bestest parties in town, yeah you heard me right.
côté coeur : still mouning her husband's death and tries to move on for her daughter even if men are trying to mess up with her head.


POST-IT
List on the fridge :
RPs : silas - foster - vince - zach (CLOSED)
MessageSujet: Re: C'est ce que l'on appelle se faire du rentre dedans (Avery)   Lun 28 Nov - 19:02

Encore et toujours pressée, Avery n'avait pas vu le temps filer ce matin-là, une fois de plus. Son premier réflexe au réveil fut d'aller voir sa fille dans sa chambre et de lui déposer un baiser sur le front en lui caressant les cheveux afin de la tirer du royaume des songes. Elle avait beau être une maman speed, elle prenait et prendrait toujours du temps pour la prunelle de ses yeux. Être à présent maman célibataire n'avait rien d'évident mais elle tenait le coup, notamment grâce au sourire de Margot. Les papouilles du matin étant terminées, la blonde boosta sa version miniature, en l'amenant à la salle à manger, la plaçant dans sa chaise haute tandis qu'elle cherchait ses affaires un peu éparpillées dans le salon. La veille au soir, elle avait eu une soirée assez longue et en rentrant, elle n'avait pas eu le courage de tout ranger. Sa vie professionnelle lui prenait beaucoup de temps et elle n'avait pas toujours l'envie de tout remettre à sa place pour tout ressortir le lendemain. C'est pourquoi il lui suffit uniquement de sauter sous la douche, enfiler une jolie robe qui présentait bien, comme d'ordinaire, et de finir de préparer son petit bout afin de l'amener à l'école. C'était sa première année et Avery en était toute émue. Comme les petits poussaient ! Comme de la mauvaise herbe ! (a) Après avoir envoyé des baisers à Margot derrière le portail de son école, la blonde reprit la route afin de passer au Starbucks du coin, n'ayant pas encore eu sa dose de caféine du jour. Elle commanda quelque chose de fort, comme à l’accoutumée et elle s'apprêtait même à repartir lorsque son portable sonna et qu'elle baissa la tête afin de pianoter une réponse au texto qu'elle venait de recevoir, si bien qu'elle heurta quelqu'un et tomba au sol. Fichus hauts talons ! Sentant ses joues virer rouge tomate, elle s'empressa d'essayer de se relever mais se figea lorsqu'elle entendit la voix de son interlocuteur. « Foster ? C'est bien toi ? » Elle ne pensait pas le revoir d'aussi tôt et encore moins ici. « Oh t'en fais pas va, c'est moi qui ne regardais pas où j'allais, tu sais ce que c'est, le boulot, toujours prenant ! » A présent de nouveau sur ses pieds grâce à l'aide du brun, elle lui montra son portable en riant. Si elle ne s'en détachait pas plus, elle risquerait de commettre d'autres accidents. « Tiens, pour me faire pardonner, est-ce que ça te dirait qu'on prenne notre café ensemble ? » L'heure d'affluence étant déjà passée, ils avaient de la place pour s'asseoir et profiter de l'instant présent. Qui plus est, Avery n'avait pas encore eu l'occasion de le remercier pour la dernière fois qu'ils s'étaient vus et où il l'avait sauvée d'un pot-de-colle aux mains baladeuses. « Tu as bonne mine en tout cas, ça fait plaisir à voir. » Elle ne savait pas encore vraiment sous quel angle l'aborder puisqu'il n'avait pas l'air très bavard sur sa personne, mais qui ne tente rien n'a rien, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flocon de neige
avatar

messages : 150
pseudo : Tiny-Boy
célébrité, © : Chris Evans
âge : 32 ans
occupation : Recruteur chez les Flames
côté coeur : À gauche comme tout le monde


POST-IT
List on the fridge :
RPs : 1/3
MessageSujet: Re: C'est ce que l'on appelle se faire du rentre dedans (Avery)   Lun 28 Nov - 19:41


S’il y avait une grande vérité qui avait fini par me heurter de plein fouet c’était bien celle que j’avais errer, toutes ces années à tenter de tout résoudre par l’emploi de la force physique, je commençais tout juste à réaliser la portée de mes actes et je dois admettre que l’homme que j’étais devenu au fil du temps était bien loin de me plaire. D’ailleurs plus j’avançais plus je réalisais à quel point j’avais pu me montrer odieux et d’une certaine façon je me méprisais royalement. Toutes ces années ou j’étais persuadé de me comporter tel un homme je ne réalisais pas le côté abject de ma conduite mais maintenant je le réalise totalement … je n’étais rien d’autre qu’une vulgaire bête de foire. Ce moment avec le gamin n’avait pu que me conforter dans mes convictions et m’inciter à tout mettre en œuvre afin de devenir quelqu’un de bien. Certes je ne pouvais pas effacer les erreurs de mon passé, et Dieu sait qu’elles sont légions, mais je pouvais m’efforcer de tout mettre en œuvre afin que mon présent ainsi que mon futur soit un peu plus rose et c’est bien ce que je comptais faire.

Lorsque, me dirigeant vers ma table, j’entrai en collision avec cette personne je dois admettre que je me sentis investi d’un fort sentiment de malaise et le tout s’accentua lorsque je réalisai qu’il s’agissait de la belle Avery. C’est bel et bien moi. Pas de plaisanterie, ni de calembours douteux … pour une rare fois je me montrais totalement sérieux. Tout à fait, je vois parfaitement, néanmoins je m’en serais voulu de te faire le moindre mal. Entendant sa voix, douce et empreinte d’un relent de sensualité, je ne pus que sourire à ces quelques mots qu’elle m’adressa. Tu sais tu n’as rien à te faire pardonner mais, néanmoins, j’ai bien envie d’accepter ta charmante proposition.

Il était vrai que j’étais quelqu’un de distant et qui ne s’ouvrait pas facilement aux gens. Pourquoi ? Peut-être tout simplement que ce subtil manque de confiance en mes moyens, qui m’habitait, se voulait une preuve flagrante de ce doute qui m’habitait et qui n’était pas sans éveiller en moi cette folle crainte de me sentir jugé. Toute ma vie j’avais préféré jouer de mes poings afin d’exprimer ma colère, ma peine, mes doutes et mes frustrations mais aujourd’hui je devais apprendre à le faire à l’aide de mots ce qui n’était pas simple en ce qui me concerne. Merci c’est gentil Avery et toi tu es toujours aussi magnifique.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petit renne
avatar

messages : 100
pseudo : banshees.
célébrité, © : lively; Hepburns.
âge : thirty-two yo.
occupation : is in charge of the bestest parties in town, yeah you heard me right.
côté coeur : still mouning her husband's death and tries to move on for her daughter even if men are trying to mess up with her head.


POST-IT
List on the fridge :
RPs : silas - foster - vince - zach (CLOSED)
MessageSujet: Re: C'est ce que l'on appelle se faire du rentre dedans (Avery)   Mer 30 Nov - 16:19

« Ne t'en fais pas, je vais très bien, tu ne m'as pas fait mal. » Elle avait accompagné sa réponse d'un doux sourire afin qu'il ne se focalise pas sur sa main qui caressait doucement son fessier douloureux. Elle pouvait être une femme en assez bonne condition physique, elle n'en avait pas moins souffert de se retrouver assise brutalement sur le sol. (a) « Je suis ravie que tu acceptes ma proposition ! » Toujours joviale, elle jeta un rapide coup d’œil à sa montre : il lui restait deux bonnes heures avant de commencer le boulot, elle devait se rendre sur les lieux d'un grand dîner qu'elle allait organiser ce soir et elle devrait même être sur place pour accueillir les invités. Ce n'était pas une vie facile que de devoir courir partout tout le temps, d'être sur le coup à chaque seconde, de pouvoir se déplacer à n'importe quel petit problème tout en gérant une petite de trois ans mais Avery avait fait ce choix et elle l'assumait. « Tu as aussi pris un café à ce que je vois, il est très bon aussi celui-là, je le prends souv... » Et alors qu'elle avançait pour rejoindre la table la plus proche, la belle blonde sentit une douleur lui paralyser la jambe. Un rapide coup d’œil vers sa cheville lui permit de remarquer que celle-ci était légèrement gonflée dans son haut talon. Elle se mit alors à tituber, jusqu'à venir tomber dans les bras de Foster et de s'appuyer contre lui afin de tenir debout. « Je m'excuse, j'ai un peu de mal à retrouver mes hauts talons après ma petite chute, mais ça ira, t'en fais pas. » Le visage crispé, elle ne souhaitait tout de même pas l'alerter, ce qui expliquait pourquoi elle avait menti. Il l'avait déjà sauvée une fois, il n'allait pas non plus devoir le faire à chaque fois qu'ils se croisaient. Elle en avait un peu assez d'être le boulet de service. Mais à peine essaya-t-elle de faire quelques pas que la douleur fut bien trop forte et qu'elle fut obligée de s'asseoir sur la chaise la plus proche. « Rah je suis vraiment désolée mais je pense que ma cheville est hors service pour le moment... » Elle s'en voulait terriblement, si elle avait fait plus attention, elle ne serait pas dans cet état. Qu'est-ce qu'elle allait bien pouvoir dire à ses clients ? Non, il fallait absolument qu'elle soit sur pieds dans deux petites heures. « Tu pourrais demander s'ils n'auraient pas une poche de glace pour moi s'il te plaît ? » Peut-être qu'elle serait suffisante à faire dégonfler cette vilaine cheville. La blonde laissa donc Foster partir en quête du précieux Graal et une fois revenu, elle prit la poche de ses mains tout en le remerciant. « Merci beaucoup, aussi bien pour la glace que pour le compliment de tout à l'heure... » Il n'était pas passé dans l'oreille d'une sourde. (a) « Et aussi pour la dernière fois, tu m'as déjà sauvé la mise une fois, je n'ai pas envie que ta journée soit bousillée à cause de moi encore, tu peux me laisser, je me débrouillerait toute seule... » Miss Delacour ou l'art de minimiser les choses et de se rabaisser à chaque fois. Elle n'aimait pas déranger et si elle devait rentrer chez elle à cloche-pied et éviter un dérangement au beau brun, elle l'aurait fait tellement elle était tête de mule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flocon de neige
avatar

messages : 150
pseudo : Tiny-Boy
célébrité, © : Chris Evans
âge : 32 ans
occupation : Recruteur chez les Flames
côté coeur : À gauche comme tout le monde


POST-IT
List on the fridge :
RPs : 1/3
MessageSujet: Re: C'est ce que l'on appelle se faire du rentre dedans (Avery)   Jeu 8 Déc - 18:52


Bien qu’elle m’eût dit que je ne lui avais pas fait le moindre mal je n’étais pas sans entretenir un léger doute quant à ses propos, je savais pertinemment ce que l’orgueil pouvait nous emmener à émettre comme propos et la belle ne serait pas la première à opter pour le déni.

Ayant accepté son invitation, comment aurais-je pu lui servir une fin de non-recevoir, je dois admettre que je passais un moment des plus agréable en sa compagnie et c’est alors que je l’entendis me faire part de ses appréhensions relativement à sa cheville. Ma carrière d’athlète m’avait fait réaliser l’importance de ne pas banaliser les effets d’une blessure. Laisse-moi regarder ça de plus près. M’approchant, m’agenouillant devant la belle, j’entreprends de lui masser délicatement la cheville histoire de détecter une éventuelle fracture. La beauté de la chose est que tu n’as pas subie de fracture mais tu devras composer avec une forte inflammation pour quelques jours. Regardant la séduisante blonde, je dois admettre que son regard ne me laissait pas indifférent, je lui souris lorsqu’elle me demanda de lui procurer de la glace. Bien entendu. Lançant un regard en direction d’une des employés je lui fis comprendre qu’il me fallait une poche de glace et je m’empressai de m’en saisir afin de l’appliquer contre la cheville de la belle blonde.

Laissant Avery s’emparer de la poche de glace je ne pus que lui sourire en l’entendant me remercier. De rien ma chère, tant pour la glace que pour les mots, je n’allais tout de même pas t’abandonner à ton sort et je dois admettre que j’aime bien être présent pour toi. Non mais c’était quoi ce délire ? L’abandonner ? Non mais elle me prenait pour qui ? Il était hors de question que je l’abandonne à son sort, je m’en serais terriblement voulu s’il lui était arrivé un pépin sur le chemin du retour. Hors de question. Quel genre d’homme serais-je si je t’abandonnais à ton sort dans une telle situation ? Crois-moi je ne saurais me regarder dans la glace tellement je m’en voudrais. C’est donc tout réfléchi tu vois devoir composer avec ma présence à tes côtés le temps que je te raccompagne chez toi. Le ton que j’utilisais ne laissait que très peu de place à la négociation.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: C'est ce que l'on appelle se faire du rentre dedans (Avery)   

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est ce que l'on appelle se faire du rentre dedans (Avery)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BAD GOOD MOMS :: (CALGARY, CANADA) :: Northwest-
Sauter vers: