AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 roads ? where we’re going, we don’t need roads.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
membre du staff
avatar

messages : 496
pseudo : angel heart
célébrité, © : sophia bush, ©robyn wilson
âge : trente-trois ans
occupation : avocate
côté coeur : célibataire


POST-IT
List on the fridge :
RPs : 2/3 rps en cours
MessageSujet: roads ? where we’re going, we don’t need roads.   Mer 16 Nov - 13:29


Juliette Prescott

J’ai un joli petit lot de noix de coco, dibidibi qui se suivent comme des numéros, des grosses, des maigres, tous à la file indienne...

Nom complet : prescott, ce nom me vient de mon père, ce nom évoque également la puissance puisque notre famille est assez riche. juliette, je dois ce prénom à ma mère, en effet peu de temps avant de perdre les os, cette dernière lisait roméo et juliette, alors quand quelques heures plus tard je naquis, elle choisit ce prénom pour moi. Date de naissance, âge : je suis née le quinze décembre mille neuf cent quatre vingt trois, j'ai donc trente-trois ans et toute mes dents. Origines, nationalité : grâce à mes parents, j'ai des origines irlandaises et anglaises, mais je suis de nationalité canadienne. Orientation sexuelle : hétérosexuelle, je ne peux pas rester de marbre devant des tablettes de chocolat. Occupation : après avoir suivi des études de droit, je suis devenue avocate, je suis l'une des collaboratrices du plus grand cabinet d'avocats de la ville. Situation financière : grâce à mon travail, mon compte en banque est assez bien garnie, ce qui me permet de garder le même train de vie que j'avais étant petite. Statut civil : je suis actuellement célibataire, j'ai été auparavant fiancée, mais cela n'a pas aboutie. Caractère : têtue, imprévisible, attachante, tête brûlée, solitaire, souriante, généreuse, protectrice. Célébrité : sophia bush. Groupe : jennifer aniston.

I sang a lullaby for you

/ Gardez-vous de bons souvenirs de votre enfance ? : mon enfance a été pour le moins idyllique. En effet, comme mes parents étaient assez riche, avec mon frère et ma soeur, nous ne manquions de rien. Mais voilà, tout partit en vrille quand mes parents divorcèrent. Alors je partis vivre chez ma mère, même si je restais proche de mon père.

/ Quel genre d'enfant étiez-vous ? : petite, je n'étais pas une enfant très énervante mais il m'arrivait de croire que tout m'était dû, du fait que mes parents étaient riches. Alors à l'école, je prenais parfois sans demander, les objets de mes petits camarades car je me sentais au-dessus d'eux, mais très vite mes parents m'apprirent à partager, chose qui me fut très utile quand mon petit-frère fut né.

/ Plus jeune, quel était votre objet préféré ? plus jeune, je n'avais pas un objet préféré mais plutôt un animal préféré. En effet, nous avions un labrador que j'appréciais beaucoup, je n'arrêtais pas de l’emmener partout avec moi, quand ce n'était qu'un chiot je le mettais dans la poussette de mes poupées sans jamais qu'il ne bronche. Nous étions très fusionnel, mais voilà, il grandissait tout comme moi, et un jour il décéda de vieillesse. Autant vous dire que je fus inconsolable plusieurs jours d'affilés.

/ Parlez-nous de votre famille : ma famille est la famille typique canadienne, celle qui devant tout le monde feint le bonheur mais en privée, rien ne va plus, du moins lorsque nous étions petits. En effet, bien que nous ayons eu de bon moments familiaux, les choses se dégradèrent rapidement entre mes parents, ce qui les amena à divorcer, et donc à faire voler en éclat notre vie. Mon frère, ma soeur ainsi que moi-même étions partagés entre mes parents, une semaine chez l'un, l'autre semaine chez l'autre, mais dans ce rythme-là, nous trouvions un certain équilibre. Puis en grandissant, nous partions chacun vers d'autres horizons et pour ma part, je mis de côté ma famille jusqu'au décès de ma soeur, et quand j'appris que je devais élever ma nièce.

/ Quel est votre ressenti à l'égard des enfants ? : Alors moi et les enfants cela fait deux. En effet, bien que j'adore les enfants, je les préfèrent chez les autres, car bien que j'offrais beaucoup de cadeaux à ma nièce au moment de sa venue au monde, et même si tout le monde me disait que j'avais la fibre maternelle, je n'ai pas ressentie le besoin d'en avoir un. Mais aujourd'hui mon horloge biologique me démange et j'aspire à en avoir un.


I can hear your heart
    Pseudo/Prénom ≈ Charlène.
    Âge, pays ≈ vingt-trois ans, France.
    Fréquence de connexion ≈ tous les jours, pour les rps, cela sera essentiellement les week-ends.
    Type de personnage ≈ inventé.

---------------------------------------
Sex and the city
you only get one life ☽ Être célibataire, c’est pouvoir écouter des vieux tubes ringards dans son appartement sans que personne ne nous critique.Pour certaines personnes, tout avoir n’est pas suffisant.


Dernière édition par Juliette Prescott le Mar 22 Nov - 21:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre du staff
avatar

messages : 496
pseudo : angel heart
célébrité, © : sophia bush, ©robyn wilson
âge : trente-trois ans
occupation : avocate
côté coeur : célibataire


POST-IT
List on the fridge :
RPs : 2/3 rps en cours
MessageSujet: Re: roads ? where we’re going, we don’t need roads.   Lun 21 Nov - 22:03


Juliette Prescott

Un peu cinglé ?! Il met de la ciboulette dans une salade parisienne, tu te rends compte ?! Il mérite la camisole de force !

Toi, oui toi qui est en train de lire mon histoire, tu pensais lire un conte de fées avec des princes charmants ? Eh bien non cela ne sera pas du tout le cas. Je suis née à Calgary, ville que je portes dans mon coeur, tout comme mon pays le Canada, dans une famille assez riche. En effet, bien que mes parents se soient mariés jeunes et eurent leurs enfants rapidement, nous ne manquions de rien, puis un jour mon petit frère est né. Seconde de cette famille, j'avais l'habitude d'être la chouchoute, que l'on me passe toutes mes bêtises lorsque je faisais un sourire à mes parents, mais tout changea quand Jackson vint au monde. J'avais moins de sept ans quand notre quotidien changea, mes parents ne se focalisaient plus que sur le nouveau bébé, j'avais donc l'impression que je n'existais plus pour eux. Puis au fur et à mesure que le bébé grandissait, j'arrivais à retrouver ma place d'avant auprès de mes parents. Nous vivions heureux jusqu'à ce que j’atteigne l'âge de quatorze ans. «- Les enfants, votre père et moi nous souhaitions vous annoncer ensemble que nous divorçons. Mais ne vous inquiétez pas, rien ne changera pour vous, si ce n'est que nous ne vivrons plus tous ensemble.», lorsque j'entendis cette phrase-là, je sentais que le monde dans lequel je vivais, venait de s'écrouler, surtout avant l'adolescence. Alors devant vivre avec ma mère, je lui menais la vie dure ce qui la conduit à m'envoyer chez mon père, lieu que je ne quittais pas par la suite. A ce moment-là, je ne parlais plus à ma mère durant plusieurs mois, et même si ma soeur essayait avec beaucoup de délicatesse de nous réconcilier, cela ne fonctionna pas, du moins pour un temps. Mais il est bien connu que le temps arrange toutes les blessures.

« - Epouses-moi », je regardais William avec étonnement. En effet lorsque ce soir-là il m’avait demandé de le rejoindre dans notre restaurant, je ne m’attendais pas à ce genre de question, et sans hésiter, j’acceptais sa proposition. Nous nous étions rencontrés à l’université, j’étais une jeune étudiante en droit, et au premier rendez-vous, je savais que notre histoire allait durer, alors c’était une évidence que nous devions nous marier, mais voilà le destin en décida autrement. Rentrant rapidement dans la vie active, il était vrai que j’avais délaissé mon couple au grand dam de William qui se cherchait un but, il m’arrivait parfois de rentrer à minuit du bureau sans explications, alors chaque jour, nous nous éloignâmes l’un de l’autre sans pour autant perdre l’amour que nous avions. « - Je m’engage dans l’armée, j’ai besoin d’un but », suite à une énième dispute, William avait lancé ces mots qui faisaient office de bombe. Alors bien qu’au départ je fus catégorique, que je ne serais jamais la femme d’un soldat, j’avais changé d’avis car je ne concevais pas ma vie sans lui, mais très vite l’armée envoya William en mission en Afghanistan. « - Attends-moi, et nous nous marierons dès mon retour. », comment pouvait-il me demander cela alors que nous n’étions qu’à deux mois de notre mariage ? Alors ce fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase, je rompis donc nos fiançailles. Après son départ, nous ne nous sommes plus jamais revu.

« -Procédons à l’ouverture du testament. », nous étions là, toute ma famille réunie autour du notaire qui nous lisait le testament que ma sœur ainée avait rédigée. En effet cette dernière avait eu quelques semaines plus tôt, un accident de la route qui lui avait coûté la vie mais à son mari également. « - Julia Prescott-Turner et Thomas Turner laissent la garde de leur fille unique Amélia Turner à Juliette Prescott, sœur de Julia. Amélia devra donc aller vivre chez sa tante jusqu’à ce qu’elle atteigne la majorité au minimum ». En entendant ces mots, je crus à une mauvaise blague, comment pouvait-elle me laisser la garde de sa fille alors que je n’avais pas eu d’enfants et surtout alors que j’étais accro au travail. Alors quand le notaire me demanda si j’étais contre cette idée, je réfléchis plusieurs secondes avant d’accepter, je ne pouvais pas laisser la fille de ma sœur à ses dépens alors qu’elle venait de perdre ces deux parents, et c’est comme cela que j’héritai d’une adolescente. Mon quotidien fut donc bouleversé par son arrivée.

---------------------------------------
Sex and the city
you only get one life ☽ Être célibataire, c’est pouvoir écouter des vieux tubes ringards dans son appartement sans que personne ne nous critique.Pour certaines personnes, tout avoir n’est pas suffisant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
roads ? where we’re going, we don’t need roads.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BAD GOOD MOMS :: (CHARACTERS) :: Family portrait :: Up all night-
Sauter vers: