AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Agence Tout Risques - CLEO ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Agence Tout Risques - CLEO ♥   Mer 30 Nov - 23:09

agence tout risques

       

Il se rendit au commissariat, balançant ses clef pour les rattraper, avant de s'y rendre. Les pensées rivaient sur ses souvenirs, ceux avec son enfant qui lui manquait. Le policier avait impression que Mila appelait, le suppliant de venir la récupérer. Il était profondément marqué, refusant simplement de l'abandonner à cette femme malveillante. Le trajet lui paraissait interminable, avant de se stopper brusquement au stop. Il tourna pour pouvoir se garer au parking, et de rejoindre les membres de la police, qui comptaient expliquer quel sera leur objectif pour aujourd'hui. Jack écouta bien chaque indication, suivre discrètement les deux hommes suspecté d'un important trafique. Il acquiesça en sachant qu'on leur ordonnait de s'occuper de ce devoir. Comme à son habitude, il attrapa les clef de l'automobile, en comptant prendre le volant. « Je conduis. » affirma-t-il, avant de mettre sa main dans sa poche, marchant en direction de l'extérieur. Le blond était peut-être méfiant, distant, mais il saurait tout de même veiller sur sa coéquipière, c'était seulement un manque de confiance. Sa vision de la femme avait changé en raison de Skye, lui permettant par la même occasion de se venger vu qu'il ne recommencerait pas. Le policier espérait que les erreurs dû à son traumatisme ne viendrait pas le perturber. Le fait d'être déranger en croyant apercevoir son enfant, ou de prendre le chemin parce qu'il avait impression qu'on lui avait indiqué le mauvais chemin. Il avait même refusé de tirer parce qu'il avait cru apercevoir la brune. Lui demander de reconstruire sans la personne qui comptait plus que son existence. Cela lui paraissait improbable, impossible, il souhaitait que pouvoir la récupérer. Et ceux même si son ex-femme avait truqué les informations, et qu'on le voyait comme un parent irresponsable, et dangereux pour la sécurité de la demoiselle.

Il conduisit en prenant le volant jusqu'à l'endroit ou indiquait les mouchoirs sur les hommes. Le lieu était sombre, recouvert d'arbres, peu de maisons, et un ancien garage. Les voitures leur permettait de passer inaperçu, et de pouvoir entreprendre la surveillance, discrètement. Il allait devoir engager la conversation pendant ce temps. Lui qui n'accorde pas confiance aux femmes depuis sa dernière relation durable. Il n'aurait jamais cru qu'une femme pouvait porter un masque, derrière être une femme mauvaise, mesquine, qui n'a aucune bonne intention envers son prochain. Il ne comprenait pas comment leur relation pouvait se conclure de cette manière. Certes, il était beaucoup à son job, mais il entretenait une bonne relation, ensemble, non ? Le bel homme savait que pour coopérer chacun devait faire un effort. Le minimum pour une relation cordiale, même minime entre les deux personnes. « Je pense qu'on en a pour une bonne demi-heure, voir même plus. » conclut-t-il, en soupirant, sachant qu'ils devront bien à un moment s'adresser la parole. Il n'était pas de mauvaise volonté, seulement peu habitué à communiquer pendant son travail. Surtout de sujet qui les touchait, et non pour quelconque mission.

(c) naehra.

Revenir en haut Aller en bas
petit renne
avatar

messages : 91
pseudo : BloodyWater
célébrité, © : Rachelle Lefevre
âge : 35 ans
occupation : Lieutenant de police
côté coeur : Maman de deux enfants et divorcée


POST-IT
List on the fridge :
RPs :
MessageSujet: Re: Agence Tout Risques - CLEO ♥   Sam 3 Déc - 12:04

Agence Tout Risques
Cléo feat. Jackson
Le même rituel, je me lève, je m'habille, me maquille et lève les enfants. Davis mange en vitesse pendant que sa sœur met plus de temps à avaler son bol de céréales. Davis semble si changer. Avant qu'il m'avoue ce qu'il vivait il était comme je l'avais toujours connu mais ce n'était qu'une facette, le jeune homme souriant est devenu un jeune homme que je n'ai pas vu sourire depuis quelques temps maintenant. Il  n'est pas bien et je suis impuissante face à ça. J'ai tellement l'impression d'être une mauvaise mère pour lui. Tout ce qu'il a vécu est de ma faute, mon absentéisme fréquent lui a infliger cette vie sous la pression et les coups de son père. Il me fait un bisou et part au lycée. Avant il me laissait l'amener au lycée mais maintenant il veut toujours prendre le bus, lui qui n'a jamais aimé ça.  Je sais vraiment que je dois avoir un discussion avec lui mais c'est difficile car je ne sais pas quoi lui dire à part que je suis désolé et dans ce cas là il va me rire au nez et me dire que je n'y suis pour rien. Pendant ce temps j'amène Kiera à la salle de bain pour l'aider à se changer et ensemble on fait son sac. Je prend mes affaires pour la journée et on monte en voiture. Elle chante comme tous les matins la chanson de la reine des neiges, j'ai envie d'ouvrir la portière et de la faire sortir car cette chanson me sort par la tête. On arrive rapidement à l'école et merci car je n'allais pas pouvoir la supporter plus longtemps. Je l'amène jusqu'à l'entrée de l'école où la maîtresse commence à me parler et à me demander comment va Davis. Je ne pense pas que ce soit le bon moment pour me demander ça car cette question me donne envie de fondre en larme alors je lui souris et lui dit qu'il va bien. Je lui précise que je dois partir au travail, elle me dit d'y aller.

Je me gare sur le parking du commissariat et je monte à mon bureau. Je croise mes collègues et on est tous prit par une réunion. Le capitaine se plante devant nous et nous parle de ce que chacun de nous a à faire pour l'enquête en cours. Il me nomme et me dis de prendre Jackson avec moi pour qu'on surveille. Je souffle, le capitaine me regarde, je souris et je tourne les talons en espérant que Jackson me suit. Jackson est mon nouveau coéquipier, mon ancien coéquipier a des problèmes de santé ce qui ne lui permet pas de venir. On a très rapidement fait connaissance en se donnant nos noms puis on ne s'est pas vraiment reparler. Il semble froid et je suis replié sur moi même ne voulant pas faire ami ami avec mon nouveau coéquipier. Je me braque surtout car j'ai toujours demander une femme en coéquipière et qu'à chaque fois ils me mettent un homme. Il décide de conduire, je le laisse f aire. Même si je ne voulais pas plus le connaître que ça, je n'ai pas envie de me disputer avec lui surtout à cause d'une voiture. Alors on monte en voiture, lui du côté conducteur et moi du côté passager. On arrive dans un milieu sombre à cause des arbres, typiquement le lieu que l'on voit dans les films d'horreur. Pourquoi ils viennent toujours dans des endroits qui font peur ? On attend patiemment, de toute façon on n'a que ça à faire. Je regarde par la fenêtre et le silence m'oblige à penser à moi, à ma vie, à Davis. Je respire assez fortement pour ne pas pleurer. Oula non je n'ai pas envie de pleurer au travail et encore moins devant lui, on ne se connaît pas, il aura des aprioris sur moi et je ne veux pas de ça. Il brise le silence en parlant. Je tourne la tête vers lui et il n'a pas tord, on y est pour un certain moment. Que lui dire à ce moment pour ne pas paraître stupide ? « J'espère qu'ils vont bientôt sortir de leur entrepôt car je n'ai pas envie de perdre ma journée ici. » Ca pourrait être méchant mais pas du tout, après tout c'est mon travail et je l'ai fait des centaines de fois d'attendre mais c'est très long quand on ne parle pas et en ce moment je n'ai pas trop envie de parler.
©junne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Agence Tout Risques - CLEO ♥   Sam 3 Déc - 15:16

agence tout risques

       

Il attendait un appel de son camarade, qui comptait épauler pendant sa recherche pour récupérer son enfant. Lui récupérait une information, concernant leur positionnement. Jack allait pouvoir reprendre la demoiselle, et pourrait se relever être malveillant comme elle a prétendu récemment. Le fait qu'un homme devait bien se comporter auprès une femme, ne se tenait pas quand cela concernait son ex-femme. Il s'interrogeait pour son enfant, comment le vit-elle ? Est-ce qu'elle allait bien ? Avait-elle oublié ? Car sa maman avait menti sur lui pour empêcher de la reprendre. Il le vivrait encore plus que leur séparation, ses poings serrés, le téléphone en main. Lorsqu'il crut entendre un bruit, un appel, mais c'était son imagination, un résidu de son traumatisme résistant à sa détermination de combattre. Le silence, ce décor, permettait à chaque imagination de s'étaler en longueur. Il risqua à tout moment d'exploser son mobile, son regard rivé vers l'extérieur, en espérant qu'un événement empêchera de craquer pendant cette enquête. Le jeune homme se moquait bien de ce qu'on pouvait penser de sa personne. Lui souffrait en permanence, et certains lui conseillait d'essayer de recommencer. Comment le pourrait-il sans Mila ? Il veillait quand celle-ci était malade, il la consolait quand elle avait du chagrin, et la traitait comme une vrai princesse. Et ceux malgré son absence, qui la blessait un peu probablement, il faisait son maximum pour conserver des moments magiques.

Il revint à lui-même, cette dernière était du même avis, en espérant pas perdre leur temps. Personne l'attendait, néanmoins il irait certainement voir Raphael pour discuter. Le temps semblerait moins longs, s'ils communiqueraient ensemble, mais le voulait-il vraiment ? Ils ne se connaissaient pas, et ne voulait pas être juger par son comportement. S'il comprenait un peu, le « mentalisme » pour avoir travailler auparavant avec un professionnel. Il savait qu'elle se retenait d'exprimer ses émotions, en bon samaritain, il tendit un paquet de mouchoir en direction de la femme. « C'est mauvais d'extérioriser ses émotions. » conseilla-t-il, en le vivant couramment. Il conservait des souvenirs qui refoulaient, par crainte de les oublier brusquement. Le collier ou y a son prénom, nom, et coordonnée, remontant à l'armée. La tétine de son enfant sur les clef de son automobile, pour conserver son enfant auprès de lui, constamment. Pourquoi se déferait-il de ce qu'il connaît ? Il souffla, ne perdant pas en vue son objectif, ne rompant pas le contact avec l'extérieur. Son géniteur lui apprit comment devenir un homme, ne dévoilant pas aucun sentiment, toujours paraître courageux, audacieux, quel qu'en soit les conséquences. Il en pouvait plus de se contenir comme ça, sachant que son enfant lui manquait. L'absence était insoutenable, il était plus lui-même, il avait perdu une moitié de son cœur. La deuxième était abîmée, morceler, il avait du mal à se reconstruire. « Je connais ça. » souffla-t-il, sans en dire davantage sur son problème. Il serra ses clef, en attendant que quelque chose se produit dans cet entrepôt. Aucune animation. Cela paraissait suspect, même beaucoup trop invraisemblablement. Le blond était méfiant, en fronçant son regard, espérant comprendre leur complot.

Ne serait-il pas tombé dans un traquenard ? Il reporta son attention sur la jeune femme, en espérant que ce n'était qu'une impression. Qu'il y aurait du mouvement pour intervenir rapidement, n'appréciant pas forcément d'être inactif, immobile longtemps. Cela risquait de le plonger dans son subconscient, et réveilleraient ses anciens démons, sans qu'il puisse vraiment parvenir à les intercepter dans son emploi. Il ne savait pas quoi rajouter que ce qu'il avait répondu quelques temps avant. Lui ne parlait que quand il jugeait cela indispensable, surtout dans des enquêtes. Et ceux malgré qu'elle devait peut etre autant souffrir que lui pour ressentir le besoin de pleurer ou de cacher une émotion, dérangeante en publique, du coup il ne se permettait pas de l'interroger. Cela ne le regardait absolument pas donc demeurons professionnel. « Ca va aller ? » demanda-t-il par politesse, et la comprenant. Si elle mentait en répondant 'Oui' c'est qu'elle le prenait pour un imbécile. Lui connaissait ce jeu, le faisait à de nombreuses reprises pour se protéger.

(c) naehra.

Revenir en haut Aller en bas
petit renne
avatar

messages : 91
pseudo : BloodyWater
célébrité, © : Rachelle Lefevre
âge : 35 ans
occupation : Lieutenant de police
côté coeur : Maman de deux enfants et divorcée


POST-IT
List on the fridge :
RPs :
MessageSujet: Re: Agence Tout Risques - CLEO ♥   Sam 3 Déc - 22:38

Agence Tout Risques
Cléo feat. Jackson
Ted me manque mais face à lui j'ai des sentiments contradictoires. Je l'aimais, je l'aime toujours, il est l'amour de ma vie. C'est vrai on s'est rencontré jeune, on s'est aimé de suite, on a souvent été en conflit par rapport à des sujets de société mais je préférais ça à des « je t'aime » toute la journée. Malgré ça on s'aimait. En tout cas, moi je l'aimais. Peut-être qu'il me montrait qu'une image. La façon dont il m'a quitté me laisse perplexe, ça semblait si facile pour lui et même si j'avais le dessus au début de la dispute, il l'avait facilement pris me laissant seule à la maison. En tout cas, jamais je n'avais pensé qu'il ferait du mal à notre enfant, lui qui était si fier de son fils quand il marquait un but lors d'un match de football. Je vois du coin de l’œil qu'il tend un paquet de mouchoirs vers moi. Je prend le paquet qu'il me donne. « Merci. » Je prend quelques secondes à réfléchir à ce que je vais bien pouvoir lui dire. Oui c'est mauvais d'extérioriser ses émotions, surtout en présence d'une personne que l'on ne connaît que très peu. « J'ai l'air si faible » dis-je avec un rire dans la voix. C'était soit je riais soit je fondais en larme alors je préfère en rire. Je tourne à nouveau la tête vers la fenêtre pour ne pas avoir à faire à son regard posé sur moi.

Dans le silence de la voiture, on sent une certaine tension, pas entre nous deux mais en chacun de nous. Alors que j'estime qu'il ne me regarde pas je tourne le visage pour le regarder. Il torturait ses clés. Lui a l'air si mal aussi. On a l'air stupide, enfin j'ai l'air stupide à le repousser comme ça, à paraître froide envers lui alors qu'on a l'air aussi torturé l'un que l'autre mais peut-être que c'est inconscients et que finalement je ne veux pas que cette voiture se transforme en confessionnal. De plus, que très peu de gens savent voir personne donc je ne vais pas me livrer à un inconnu.

Son « Je connais ça » m'interpelle. Que veut-il dire par là ? Comment peut-il savoir de quoi il parle ? « Oh non tu ne connaît pas ça » Je ne le connaît pas, je ne connaît pas se vie mais il ne peut pas comprendre la sensation d'être une mauvaise mère comme j'ai l'air de l'être. Je ne peux pas m'empêcher de me demander dans quel état est Davis. Je me demande toujours comment il va rentrer le soir, si il va rentrer le soir, il paraît si distant en ce moment. C'est comme si il ne voulait pas que je m'attache trop à lui. Qu'est-ce que je peux me détester pour penser à ça. Je relève la tête vers la fenêtre, voulant la cacher à Jackson. Il me fait chier ce silence qui me fait penser à toute ma vie !

Est-ce que ça va aller ? Non ça n'ira plus jamais bien maintenant. Après avoir ravaler mes larmes je me tourne vers lui alors qu'il me regarde aussi. Pour la première fois de ma vie nos regards se croisent vraiment. Je détourne le regard pour ne pas qu'il voit en moi car mes yeux ont tendance à exprimer trop souvent mon état. « Je ne sais pas. Je pourrais te retourner la question vu tes agissements envers tes pauvres clés. » Je retourne le sujet vers lui pour ne pas avoir à parler de moi même si je sens que sa réponse sera très brève.
©junne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Agence Tout Risques - CLEO ♥   Sam 3 Déc - 23:28

agence tout risques

       

Un passage de notre vie nous a plus ou moins marqué. Lui c'était la séparation de son enfant. Cela le faisait paraître comme un homme faible, et impuissant. Ce qui insupportait, lui qui gérait n'importe quelle situation, et qui avait le contrôle de sentiments. Là c'était le contraire, comment pouvait-il se remettre de cette malédiction ? Il se remettait en question pour comprendre comment cela s'est conclus comme ça. Les deux formaient un couple idéal, se comprenant, et s'épaulant. Ils avaient même créer de leur union, une adorable demoiselle, victime de leur engueulade, de leur mauvais comportement. Jack se posait des questions chaque minute, concernant son enfant, ou même comment elle s'occupait de la demoiselle. Il ne prenait pas le temps de répondre avant qu'elle réponde qu'il ne pouvait pas comprendre, chacun avait ses mœurs, mais lui était intérieurement torturé. Au bout d'un moment, après avoir lancé ses clefs, les rattrapés, cela inlassablement, avant de prendre en main l'objet de son enfant, qu'il avait récemment perdu. La tétine. Qu'il tendait à la jeune femme, pour lui expliquer en quelques mots. « On paraît tous faible, un jour ou l'autre. La mienne c'est celle-ci.. » entama-t-il, avant de reporter son regard sur Cléo. Il souffrait peut etre pas autant qu'elle, quoi que peut etre avait-elle la garde de ses deux enfants, lui c'était le contraire. Jack était extrêmement proche de Mila, c'était la pire souffrance qu'on pouvait lui infliger. Il se sentait vraiment mal, que l'ombre de lui-même, qu'un âme errante, quelque peu ailleurs pour repenser à comment il avait été manipulé par son ex-conjointe. « Ce n'est peut etre pas la même. Je peux quand même la comprendre. » souffla-t-il, avant de changer de sujet concernant état de chacun, qui se retournait contre lui.

Sûrement parce qu'il s'acharnait sur ses clefs, en repensant comment il avait perdu complètement. Et ça parce qu'il s'était emporté, qu'on le croyait comme un homme malveillant auprès des enfants, alors que c'était tout inverse justement, il avait consacré sa vie à son bébé. Voilà comment il était remercié, en lui supprimant la garde. Cela était injuste, surtout que tout était erronée, et que même son enfant le savait. Il soupira avant de songer à répondre à la question. « On fait avec. J'y suis bien contraint. » répondit-il, en regardant ses clefs qu'il avait récemment balancé, mais cela ne semblait pas les déranger. Il aurait largement mieux s'il y aurait sa demoiselle. Que pouvait-il répondre d'autre, hormis d'aller dans le beaucoup trop personnel. Ce qu'il avait du mal à parler, ou uniquement à Rafael, qui connaissait bien son vécu avec son ancienne femme, qui avait empêché de recommencer de nouveau. Si elle venait dans cette ville, il ne saurait comment réagir, sachant qu'il aurait opportunité de retrouver son enfant. Ou même de l'enlever illégalement pour partager une glace, ou s'amuser au parc ensemble, qu'importe tant qu'elle était heureuse. Et qu'elle lui adressait un simple sourire, espérant qu'elle ne l'avait pas oublié. Oui, Skye était vraiment capable de tout, et c'était ca au fond qui le dérangeait. Car il craignait que tout souvenir soit erronée, et qu'elle soit apeurée soudainement. Il le vivrait encore plus mal, et c'est normal du coup il demanda à son collègue de les retrouver pour pouvoir enquêter discrètement, et se blanchir également. « Alors bon, qu'est-ce qu'ils font ! » souffla-t-il pour ne pas communiquer des sujets douloureux, tout comme elle faisait récemment. L'attente ne semblait pas passer et ses clefs en prenaient pour le coup. Il croyait que c'était un piège pour les emmerder. Tout était envisageable, mais c'était pas évident de savoir lequel était vrais. Il serra son poing, cela le démangeait de s'activer pour voir ce qui échafauder ensemble pour prendre une éternité, voir même presque un siècle, même s'il était conscient que cela se produisait quotidiennement dans la « surveillance ».

(c) naehra.

Revenir en haut Aller en bas
petit renne
avatar

messages : 91
pseudo : BloodyWater
célébrité, © : Rachelle Lefevre
âge : 35 ans
occupation : Lieutenant de police
côté coeur : Maman de deux enfants et divorcée


POST-IT
List on the fridge :
RPs :
MessageSujet: Re: Agence Tout Risques - CLEO ♥   Dim 4 Déc - 0:05

Agence Tout Risques
Cléo feat. Jackson
On est dans une situation injuste. Je connais ce qu'il a vécu et lui ne me connaît pas. Avant qu'il arrive, les rumeurs vont vite, certains font des recherches et font passer les infos aux autres. On est au courant qu'il a fait des écarts dans son travail à cause d'une séparation amoureuse et je crois qu'il y a une histoire avec sa fille. Une histoire qui se confirme avec ses clés, il tripote souvent la tétine qu'il a accroché à son trousseau. C'est comme si c'est la dernière chose qui le tient à elle. Comment je vivrais sans mes enfants ? Je ne pense pas que je vivrai. On souffre tous les deux, sûrement pas de la même façon mais ça pouvait être aussi intense. Je n'arrive même pas à me mettre dans sa situation. Si il serait arrivé quelque chose à Davis lorsque Ted le battait j'aurais tout abandonné ne me sentant plus capable d'être mère. Même aujourd'hui c'est dur, je reste car Kiera est jeune et qu'elle a besoin de moi. Je le regarde, il souffle, ce que j'ai dit n'a pas l'air de lui avoir plût car il doit savoir que l'on sait tous ce qu'il s'est passé pour lui mais qu'au fond on ne le connaît pas et qu'on le juge. Il ne faut pas croire que la police tout le monde s'aime et que c'est beau, il y a des moments dès qu'on peut se descendre -pas réellement- on le fait. « Je suis désolé » J'aime avoir le dernier mot alors je dis ça comme pour clôturer le sujet. Quand on regarde, Davis et moi on ne dira jamais ce qu'il s'est passé pour nous, peut être que Jackson ne me dira jamais ce qu'il s'est réellement passer pour lui. Puis à ce moment je ne vois pas trop pourquoi il le ferait. Et j'estime que j'ai assez de problèmes personnels pour ne pas avoir à me mêler des problèmes des autres.

Il commence comme moi à s'impatienter. Notre mission c'est de surveiller mais c'est compliqué de rester assis dans une voiture pendant des heures avec une personne avec qui on ne parle pas plus que ça. Certes je pourrais lancer la conversation. Quand je le regarde je pense que ça pourrait lui faire du bien comme ça pourrait me faire du bien mais je ne veux pas être la bonne copine qui est toujours là pour raconter une blague quand ça ne va pas. Dans ces cas là, il est compliqué de savoir si on peut y aller, si on peut foncer dans le tas car on ne sait pas ce qui nous attend, il suffit que l'ont ait des tarés en face de nous qui se font sauté et on a des grandes chances de mourir bêtement car on n'aura pas attendu. J'ai autant envie de sortir et d'aller dans l'entrepôt, tout comme lui, ça se voit à sa façon d'agir, de bouger. C'est inconfortable d'attendre avec une personne aussi froide que moi. Avec mon ancien coéquipier on pouvait rester des heures à parler dans la voiture, on avait toujours quelque chose à dire par rapport à sa femme, à nos enfants respectifs. C'est vrai que ça avait été aussi froid à nos débuts. Je ne sais même plus pourquoi on avait vraiment commencé à bien parler tous les deux. Si avec Jackson on est fait pour se parler et devenir de bons collègues de boulot alors ça viendra tout seul. Mais entre temps il fallait bien que l'un de nos deux se mettent à parler. « Tu te plaît bien à Calgary ? » Tu n'as pas de questions plus stupides Cléo ? Sérieusement ? Il n'attend qu'une chose c'est de ne plus être coincé ici et moi j'arrive avec mes questions à deux balles.
©junne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Agence Tout Risques - CLEO ♥   Dim 4 Déc - 13:57

agence tout risques

       

Il clôtura ce sujet. Le débat sur un sujet douloureux, leur souffrance à chacun, leurs enfants. La sienne était dans un autre pays, entouré de sa maman et de son entourage. On ne se sent sali, quand notre image est bafouée par des preuves corrompus. Et donc personne n'est vraiment au courant, seulement le lieutenant de police. Lui contre le monde entier, personne était en mesure de comprendre sa douleur. Rafael proposait son aide, pour retrouver leur domicile, en espérant qu'il demeure quelque part. Si son espoir était perdu que lui restait-il ? Il se noierait probablement dans son travail. Se moquant de ce qu'on pensait à son égard, parce que personne ne le connaissait. Les inconnus devaient être mal, pour devoir critiquer, se moquer des personnes dans le pétrin. […] Leur surveillance ne servait strictement à rien, aucune animation, peut-être avait-il trouvé les mouchoirs dans leurs vêtements. Là, ils seraient mal tombé, parce que cela signifiait que c'était un coup monté, ou même un simple « piège ». Ils devaient tout envisager vu le silence qui régnait actuellement dans cet entrepôt. L'endroit était calme, presque même morbide, aucune trace d'un animal quelconque. Le passé resurgit, en pendant quel parent indigne il était pour être impuissant de la récupérer aux mains de cette sorcière. Les souvenirs s'évaporaient avec le temps, et son impatience perdurait actuellement. Ce n'était un homme de bureau, mais d'action, de pouvoir se bouger pour enfermer des personnes, combattre, jouer de son arme, ou effrayer des délinquants. Là il était un peu comme un homme au bureau qui attendait son document.

Il était venu parce que la ville lui plaisait, et que son ancien patron avait envoyé en congé pour se reprendre. Et du coup il en avait vu opportunité du changement, de s'éloigner de son ex-femme, qu'elle ne comptait pas corrompre les femmes, pour n'importe quelle raison. C'était quoi son objectif ? Le rendre misérable, impuissant, malheureux, elle y était presque apparemment. Il ne comprenait pas comment elle pouvait se comporter comme ça. Jack souffrait de la séparation, comme de la rupture. Ils étaient heureux, il fut un temps, peut-être était-il responsable avec son absence. Pourquoi criait-elle autant ? Et ne pas simplement s'expliquer au lieu de s’aboyer au risque de la heurter. Cela s'était tout bonnement terminé par une séparation, et par beaucoup de douleur par éloignement d'un enfant, qui comptait énormément. « Ca me convient pour le moment. » répondit-il, en sachant que l'élément manquant était son « enfant ». Il ne comptait pas partir pour changer encore. Simplement, qu'il ne pouvait pas juger ce qu'il ne connaissait pas suffisamment. Juste à se fier à des documents, qui était erronée par de fausses informations. Comme s'il méritait tout ça, cela ne leur ai jamais percuté une séparation. Les deux, même si Skye ne méritait pas, vu comment elle pouvait se comporter. Les poings serrés, son regard bleuté reporta son attention sur la jeune femme. Qui semblait éprouvé la même douleur mais pour une raison peut-être différente. Elle eut envie de pleurer récemment, il avait ressenti aux expressions du visage. Il savait que cela concernait son/ ses enfants, mais qu'il ne savait pas comment réagir. Lui s'il tentait de négocier, cela menerait au diable, et la reprendre en cellule, directement. Ce qui serait une drole de position pour un lieutenant de police.

Lorsqu'il décida de réagir en sortant de l'automobile, prenant son arme de service pour le moment. Et accourut jusqu'à l’entrepôt, silencieusement, se positionnant pour observer les alentours. Il n'y avait toujours personne pour instant, seulement sa respiration. Il espérait que ne pas tomber dans un traquenard, comme ils faisaient d'habitude. « Bordel ! » s'exclama-t-il, en remarquant que c'était bien un piège préparé minutieusement. Il faisait des signes pour lui interdire de s'approcher à moins de se faire repérer ou de tomber dans un piège. Car apparemment ils attendaient quelqu'un. Les mouchards étaient sur des vêtements au sol, du coup ils avaient compris qu'ils étaient surveillé depuis un moment. Ce qui ne présageait rien de bon ! « Ne bougez pas ! » ordonna-t-il, silencieusement, pour espérer qu'au moins elle serait épargnée par ces hommes, qui n'auraient aucune pitié d'une femme ou d'un homme. Un flic restait un flic quelque soit le « sexe » de la personne, apparemment. A voir comment allait se dérouler la scène, mais il était un audiceux, intrépide, et se moquait du danger.

(c) naehra.

Revenir en haut Aller en bas
petit renne
avatar

messages : 91
pseudo : BloodyWater
célébrité, © : Rachelle Lefevre
âge : 35 ans
occupation : Lieutenant de police
côté coeur : Maman de deux enfants et divorcée


POST-IT
List on the fridge :
RPs :
MessageSujet: Re: Agence Tout Risques - CLEO ♥   Sam 10 Déc - 18:03

Agence Tout Risques
Cléo feat. Jackson
J'essaie de faire mon maximum pour qu'il n'y ait pas trop de silence entre nous. De un il faut s'occuper et de deux ça me permettrait de ne pas penser. Le problème est que je ne sais pas comment m'y prendre avec lui. J'ai d'abord été distante, je ne lui parlais que très peu car après tout j'étais en colère, oui en colère contre le monde entier. En colère car j'avais donné de l'amour à un homme qui rendait mon enfant malheureux, en colère car on m'a donné un homme en collègue alors que je voulais une fille. C'est comme si j'avais écrit une histoire et que quelqu'un la lisait pour corriger les fautes alors qu'au final, cette personne change toute mon histoire. Ce n'est pas du tout comme je l'aurais souhaité. De plus, je n'ai jamais demandé à être enfermé dans une voiture avec lui. Alors que je trouve les questions les plus pourris au monde à lui poser pour couper le silence, il me répond que brièvement. Naturellement je suis le genre de personne qui parle beaucoup, le genre de personne qui est obligé de tout commenter quand elle regarde quelque chose alors le silence me tue. Le silence nous tuent tous les deux. Je le regarde et je vois qu'il ne va pas bien. La tension est intense, j'aimerais lui poser plus de questions mais ça ne se fait pas, je n'ai jamais fait un pas vers lui, je ne peux pas lui demander tel quel de me parler de lui. Alors j'ai tourné le regard vers l'entrepôt et j'attends.

Je sens qu'il ne peut plus attendre. Il ouvre la portière de la voiture pour sortir dehors. Je dis son prénom mais il a déjà fermé la portière, il ne m'a pas entendu. Mais qu'est-ce qu'il fait ? Je le regarde de loin, je ne bouge pas, je ne sais même pas pourquoi. A croire que j'attends qu'il revienne vers moi et qu'il me dise qu'on s'est fait avoir et qu'on a plus qu'à rentrer au poste de police. Tout d'un coup il ne bouge plus, je le vois froncer les sourcils. Je sors de la voiture, il me dit de ne pas bouger, parce qu'il croit que je vais le laisser seul face à ces gars, je ne sais même pas combien ils sont, enfin bref, c'est mon coéquipier, je ne vais pas le laisser seul. Puis c'est mon job, si il doit m'arriver quelque chose ce n'est pas grave et si il lui arrive quelque chose, déjà je m'en voudrais beaucoup de l'avoir laissé seul, il vient d'arriver, je me dois de l'aider. Et si il lui arrive quelque chose, il croit vraiment que je vais le laisser, dans tous les cas j'irais le voir donc autant que je vienne à lui avant qu'il soit couché au sol dans sa mare de sang. Je ne l'écoute pas et je m'approche de lui. Je regarde en sa direction, ils sont penché vers l'avant. Ils nous ont remarqué, du moins ils m'ont remarqué arrivé. Je crois que je n'aurais du venir comme ça. Ils ne bougent plus, c'est comme un jeu pour eux. Ils vont attendre qu'on baisse notre garde pour attaquer. De toute façon, je m'interdis de faire demi tour et de le laisser tout seul. Je me tourne vers lui et je lui dit à voix basse. « C'est toi et moi sur l'affaire, je vais pas te laisser seul »
©junne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Agence Tout Risques - CLEO ♥   Sam 10 Déc - 19:14

agence tout risques

       

Il demeurait silencieux, observateur, pour en déduire qu'ils sont tombé dans un traquenard. Ils devaient à présent de s'évader avant que les hommes interviennent brusquement. Là, ils seraient dans une mauvaise position, chacun risquerait de tomber de haut. Le blond avait indiqué à celle-ci que c'était dangereux, et qu'elle ne devait sous aucun prétexte se rapprochait. Ce qu'elle désapprouva, désobéissant à sa recommandation, et leur apporta un problème beaucoup plus récurent que le précédent. Les hommes sont immobiles, attendant le moindre faux pas, préparant à attaquer à tout moment, sans leur laisser opportunité de se défendre contre les scélérats. Le lieutenant serra sa main, se retenant toute réflexion, sa main dévoilait suffisamment son mécontentement. Et cela malgré qu'il comprenait son intention de l'épauler pendant sa première altercation, cependant elle s'était mal prise pour le rejoindre. Son arme en main, son regard encré de sa coéquipière, avant de le reporter sur l’immense entrepôt, en s'avançant productivement pour espérer s'approcher. « La prochaine fois faites donc ce je vous ai dis. » souffla-t-il, en lui reprochant, maintenant il ne pouvait se permettre aucun écart. Là il s'approcha, et indiqua d'aller chacun de leur côté pour semer la confusion dans l'esprit des personnes.

Les hommes avaient pris une autre position, s’apprêtant à lancer une offensive, pour pouvoir se débarrasser des « fouinards » sous-entendant les deux policiers en mission. Le blond traversa, à pas de fourmis, avant de surveiller chaque côté, afin de pouvoir assurer son derrière, et de remarquer qu'on les attendait. Il tira sur deux hommes, enfin de pouvoir avancer sur le champ, un comme quand il était un soldat conditionné pour tuer. Là une balle effleura de près, pendant qu'elle le rejoignit rapidement. « Salopard ! Ou est-ce que vous avez planqué ? » questionna-t-il, en pointant arme sur un homme, le menaçant en empoignant son visage, le regard menaçant. « Crève sale flic ! » dit-il, en manquant de lui cracher dessus volontairement. Il se retint de ne pas tout simplement le buter après ce manque de respect. Là il essaya de se calmer, menottant cet homme, en espérant lui dénouer la langue pour qu'il balança la « planque » ou se trouvait ce qu'il recherchait désespéramment. Le sang, les corps gisant sur le sol, cela annonçait encore une crise de son traumatisme, par un comportement excessif, comme avec ce malfaiteur par exemple. Ou quand il emmena la voiture pour le cloîtrer dedans le temps de récupérer ses compagnons.

(c) naehra.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Agence Tout Risques - CLEO ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 
Agence Tout Risques - CLEO ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BAD GOOD MOMS :: (CALGARY, CANADA) :: Elsewhere-
Sauter vers: