AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I didn't saw that one coming (Bebe)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
flocon de neige
avatar

messages : 150
pseudo : Tiny-Boy
célébrité, © : Chris Evans
âge : 32 ans
occupation : Recruteur chez les Flames
côté coeur : À gauche comme tout le monde


POST-IT
List on the fridge :
RPs : 1/3
MessageSujet: I didn't saw that one coming (Bebe)   Jeu 8 Déc - 16:22


Exceptionnellement j’avais décidé d’être sage et de me mettre au lit de bonne heure, une fois n’étant pas coutume après tout, il devait donc être près de 22 heures lorsque je finis par me mettre au lit. Je crois que le rythme de vie que je menais était en voie de me bouffer, je passais plus de temps sur la route et dans les arénas que je ne pouvais en passer chez moi et cela ne me semblait pour le moins anormal. Je voyageais plus souvent que lorsque j’étais actif en tant qu’athlète professionnel et je me surprenais à vouloir ralentir la cadence.

Il devait bien être légèrement passé minuit, alors que je semblais avoir fini par trouver le sommeil, et c’est alors que je me fis réveiller par la sonnerie de mon foutu téléphone. Bien que je fusse furax de me faire tirer de mon sommeil je dois admettre que de voir ce charmant prénom s’afficher sur l’écran de mon téléphone, Bebe, avait été de nature à adoucir mon humeur.

Son timbre de voix, et les sanglots qui la trahissaient, n’avait pas été sans m’émouvoir. La belle semblait si apeurée par ces mecs qui la traquait, jusqu’à ce qu’elle finisse par trouver refuge dans ce bar que je n’avais pas su résister à la folle tentation de lui dire que j’allais venir la chercher. Le tout se voulait une de ces ruses dont la belle pouvait avoir le secret, afin de me faire venir à elle, mais je n’y avais vu que du feu. Il n’y a pas à dire elle savait parfaitement comment me mener par le bout du nez.

Ayant , rapidement , pris une douche et enfilé des fringues je pris ma voiture afin de me diriger vers ma destination. J’appréhendais le pire, même d’avoir à me battre, mais de toute évidence l’endroit se voulait plutôt calme. M’installant au comptoir je cherchais la belle du regard en espérant de sa part une explication plus que crédible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petit lutin
avatar

messages : 33
pseudo : banshees.
célébrité, © : palvin; ultraviolences.
âge : twenty-three yo.
occupation : promising model while daddy thinks she's a medecine student.
côté coeur : you've been hurt before, you've been down before.


POST-IT
List on the fridge :
RPs :
MessageSujet: Re: I didn't saw that one coming (Bebe)   Jeu 8 Déc - 19:59

Ce soir, Bebe se sentait d'humeur taquine. Elle avait passé la journée sur différents podiums entourée d'un maximum de personnes et le retour à la réalité avait été plutôt brutal. En effet, la jeune femme avait retrouvé le froid et le silence de son appartement et tout cela l'oppressait. La mettait mal à l'aise. Elle était faite pour bouger, pour briller, pour fatiguer et non pas pour pourrir dans cet appartement toute seule. Après avoir pris une bonne douche et grignoter des restes du repas de la veille, elle s'était installée devant son poste de télévision, zappant les différentes chaînes sans y prêter grande attention. Elle commençait même à bâiller d'ennui jusqu'à ce qu'une belle idée lui traverse l'esprit. Attrapant son portable, elle se mit à regarder d'anciennes photos dont notamment quelques selfies qu'elle avait pris en compagnie de Foster, un beau brun qu'elle s'était donné pour objectif de faire craquer un jour. Il aimait jouer les distants, les hard-to-get avec elle, mais personne ne résistait à Bebe Szhabo. La blonde avait un énorme besoin de plaire et surtout d'obtenir ce qu'elle voulait. N'hésitant pas à briser les conventions et les principes moraux autour desquels notre société fonctionnait. En peu de temps qu'il n'en faut pour le dire, elle se changea, enfilant une combinaison short noire en dentelle, accompagnée d'une chemise loose à carreaux noire et blanche et de longues cuissardes noires. (cf. gif) Les cheveux détachés et un léger maquillage, elle se rendait compte qu'elle n'avait pas besoin de trop en faire pour être attirante. Un luxe dont elle était fière et surtout reconnaissante, comme quoi, être né avec une belle gueule pouvait vous ouvrir pas mal de portes, malgré ce que l'on pouvait dire. Un coup de fil plus tard et elle se trouvait en route vers un bar qu'elle connaissait bien. Je sais, vous pouviez vous dire qu'elle n'avait rien dans la tête alors que pas du tout. Et oui, elle était jolie et même intelligente sauf qu'elle n'avait pas réellement tiré profit de cette partie d'elle pour l'instant. Donnant un biller au chauffeur pour sa course, la jeune femme pénétra dans l'établissement et composa le numéro de Foster. C'est là qu'elle se mit à simuler une attaque par des gros lourds qui la pourchassaient et ne voulaient pas la laisser tranquille. Elle lui donna l'adresse du bar et raccrocha, attendant tout simplement qu'il arrive. Elle le connaissait trop bien, il finissait toujours par craquer. Et il ne lui fallut qu'une petite demie-heure pour le voir faire son entrée dans le bar. Sourire aux lèvres, Bebe se rapprocha de lui une fois qu'il fut assis au bar et de dos à elle, l'entourant de ses bras et laissant ses mains glisser le long de son torse. « Mon chevalier servant est arrivé... » Elle savait qu'elle lui devrait des explications mais elle comptait sur son joli minois pour dissiper sa colère de s'être fait rouler dans la farine par la blonde, encore une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flocon de neige
avatar

messages : 150
pseudo : Tiny-Boy
célébrité, © : Chris Evans
âge : 32 ans
occupation : Recruteur chez les Flames
côté coeur : À gauche comme tout le monde


POST-IT
List on the fridge :
RPs : 1/3
MessageSujet: Re: I didn't saw that one coming (Bebe)   Sam 10 Déc - 23:14


Inutile de préciser que j’étais mort d’inquiétude, il n’y a que très peu de gens pour qui je pouvais me faire du soucis et , évidemment, la charmante jeune femme en faisait partie. Je m’en serais terriblement voulu de ne pas lever le petit doigt si jamais il lui était arrivé quoi que ce soit c’est ce qui m’avait incité à accourir histoire de m’assurer que rien de fâcheux ne lui soit arrivé.

Arrivé au bar, m’y étant installé, je patientais tout en cherchant la belle du regard et je commençais à me dire qu’elle s’était peut-être foutue de ma gueule. Regardant autour de moi je ne pouvais que remarquer à quel point l’endroit semblait calme et plus je semblais vouloir me fermer les yeux face à cette évidence. Je me refusais de croire qu’elle pouvait s’être jouée de moi afin de m’attirer jusqu’à elle et c’est alors que je finis par perdre mes illusions.

Ses bras se faufilant autour de ma taille et son opulente poitrine venant se presser contre mon dos, tout comme la sensuelle chaleur de son souffle contre mon cou, ne pouvait que me procurer la plus exaltante des sensations mais pourtant lorsque je l’entendis s’adresser à moi je ne pouvais que difficilement dissimuler la déception qui se voulait mienne de m’être laissé ainsi berner. La belle et exquise princesse se sent elle fière d’avoir mené son chevalier servant par le bout du nez ? Bien entendu elle était trop irrésistible pour que je ne me mette à lui faire la tête mais je dois admettre que je mourrais d’envie d’entendre ce qu’elle pouvait avoir à dire pour sa défense. Il suffisait de me voir jouer de mes doigts contre ses mains pour réaliser que je ne comptais pas la fuir, bien au contraire.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petit lutin
avatar

messages : 33
pseudo : banshees.
célébrité, © : palvin; ultraviolences.
âge : twenty-three yo.
occupation : promising model while daddy thinks she's a medecine student.
côté coeur : you've been hurt before, you've been down before.


POST-IT
List on the fridge :
RPs :
MessageSujet: Re: I didn't saw that one coming (Bebe)   Dim 11 Déc - 15:53

Depuis l'entrée de Foster dans le bar, Bebe se sentait comme regonflée à bloc. Pendant un moment, elle avait eu l'impression d'éprouver du remords quant à son mensonge pour faire venir le beau brun jusqu'ici, mais à présent qu'elle l'avait vu, aussi séduisant qu'à son habitude, tous ses doutes s'étaient dissipés. C'était de bonne guerre après tout. Elle n'avait menti que pour lui, que pour pouvoir le revoir, il ne pouvait tout simplement pas lui en vouloir. C'était impossible. Avançant doucement vers lui, la blonde décida de lui faire une surprise en l'entoura de ses bras et en lui donnant un avant-goût de ce qu'elle avait en tête en laissant ses mains parcourir son torse. Elle ne se gênait absolument pas, bien qu'ils ne soient aucunement en couple. La jeune femme avait tout simplement eu un gros crush sur mister Cunningham et il était hors de question pour elle de le laisser partir ce soir sans avoir un peu joué avec lui. Un peu. Beaucoup même. « Complètement, parce qu'entre nous, avoue que tu ne serais pas venue autrement... » Le menton préalablement posé sur son épaule, la jeune mannequin tourna la tête pour croiser le regard de sa proie de ce soir en lui faisant la moue d'une manière tout à fait adorable. Et ce juste avant de claquer des doigts pour faire signe au barman qu'elle voulait la même boisson que Foster. Le verre traversa le bar habilement pour venir se nicher au creux de sa main. Elle jouait avec les nerfs de monsieur mais aussi avec ses sentiments envers elle. Portant son verre à ses lèvres, Bebe en but des petites gorgées, sentant le breuvage venir lui brûler la gorge et exciter ses sens un peu plus. « Ça fait tellement longtemps qu'on ne s'est pas vus, tu me dois bien une nuit darling. » Prenant place à ses côtés, ses doigts décrivirent des cercles sur le rebord de son verre à moitié vide tandis que sa jambe droite s'exerçait à la même activité contre celle de Foster. « Mais je m'excuse de t'avoir réveillé en sursaut, tu as avoir bien peur mon tout beau... » Finissant son verre pour de bon, Bebe le reposa sur le comptoir avant de se mordre la lèvre tout en souriant. La quantité d'alcool était plus élevée que ce que l'on pourrait croire puisqu'elle avait déjà bu un verre en attendant le beau brun. On comprenait donc aisément qu'il puisse déjà lui monter un peu à la tête, délicatement, doucement, perversement. « Je te promets que si tu me donnes juste cette nuit, je peux me faire pardonner de mon vilain mensonge... » Elle s'était rapprochée lui, créant pratiquement une bulle rien que pour son visage et le sien alors qu'elle jouait avec la proximité de sa bouche à la sienne et que ses yeux faisaient le va-et-viens entre les siens et ses lèvres. « Ou sinon on peut aussi parler de nos vies et de tout ce qu'on a pu manquer depuis la dernière fois qu'on s'est vus, c'est pas un souci... » Le choix lui revenait après tout, peut-être qu'il avait un mental en béton et qu'il ne voulait pas du mannequin. Peut-être qu'elle avait mal interprété les signes et qu'il préférait se retrouver seul dans son lit ce soir. La blonde n'avait plus qu'à patienter et à voir si Foster saurait faire le bon choix, bien qu'elle n'était pas prête à le laisser partir, quoi que sa réponse puisse être...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flocon de neige
avatar

messages : 150
pseudo : Tiny-Boy
célébrité, © : Chris Evans
âge : 32 ans
occupation : Recruteur chez les Flames
côté coeur : À gauche comme tout le monde


POST-IT
List on the fridge :
RPs : 1/3
MessageSujet: Re: I didn't saw that one coming (Bebe)   Mer 14 Déc - 19:42


La demoiselle au regard charmeur, envoutant et angélique, avait totalement raison lorsqu’elle avançait que sans son subterfuge elle n’aurait pas réussi à me faire sortir de ma tanière. C’est qu’elle me connaissait plutôt bien. Tu as raison, il est vrai que cette nuit je ressentais l’envie de rester chez moi. Sa tête contre mon épaule je ne pouvais qu’admirer son doux regard tout en lui caressant les cheveux, elle me troublait et je suis persuadé qu’elle le savait pertinemment. Sans trop comprendre ce qui m’arrivait, un peu comme si l’on m’avait ensorcelé, je glissais ma main contre sa cuisse la caressant du bout des doigts. Je ne saurais qu'être totalement en accord avec toi, cela fait un bon moment que nous n’avons pas eu le plaisir de passer une soirée ensemble tous les deux. Aussi bien en profiter maintenant que je suis ici. La voyant prendre place à mes côtés je ne pouvais que laisser mes doigts parcourir sa hanche et sa cuisse alors que je frémissais au contact de sa jambe remontant contre la mienne. Dieu ce qu’elle savait y faire.

Que ce soit son regard, son corps ou la sensualité de sa voix tout en elle semblait destiné à me plaire il m’était donc impossible de lui en vouloir et l’entendre me faire part de ses regrets ne pouvait que m’inciter à me montrer conciliant à son égard. C’est tout pardonné ma belle et puis, je dois bien l’admettre, je m’en serais tellement voulu qu’il te soit arrivé quoi que ce soit. Sur ces mots je glissai ma main contre sa joue alors que mon regard continuait de se fondre dans le sien.

Trop souvent l’on m’avait déçu et je ne croyais plus trop aux promesses mais pourtant, cette fois, je dois admettre que j’avais bien envie de croire en ce que Bebe me disait. Tu sais pertinemment que je ne sais jamais te dire non. Mon regard de plus en plus captif du sien, mes lèvres me procurant un ardent frisson alors que celles de la belle les frôlaient je dois admettre que je perdais de plus en plus mes moyens. Rendu à un certain stade les paroles ne peuvent que s’avérer superflues. Me laissant guider par mes envies, m’abandonnant totalement à ce désir je finis par glisser mes lèvres contre son épaule alors que lentement ma main remontant le long du bas de son dos.

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petit lutin
avatar

messages : 33
pseudo : banshees.
célébrité, © : palvin; ultraviolences.
âge : twenty-three yo.
occupation : promising model while daddy thinks she's a medecine student.
côté coeur : you've been hurt before, you've been down before.


POST-IT
List on the fridge :
RPs :
MessageSujet: Re: I didn't saw that one coming (Bebe)   Mer 14 Déc - 21:10

« Quelle idée de rester chez toi par une si belle nuit ? Il fait un temps à sortir et puis regarde-moi, tu n'aurais quand même pas voulu que je reste toute seule au bar à me saouler en solitaire, hein ? » La hongroise essayait de trouver tous les arguments possibles en sa faveur, bien que son principal atout se trouvait déjà à portée de main : son physique. Elle pouvait en jouer autant qu'elle le désirait, celui-ci ne partirait jamais. Ou du moins par pour les dix prochaines années. Oh et n'oublions pas son cerveau bien rodé qui savait trouver les bonnes cordes sur lesquelles tirer pour faire accourir le beau brun dans ses bras. Bebe savait sur quel bouton appuyer pour tout faire démarrer, pour que tout le reste s'enclenche, ce pourquoi elle avait posé sa tête sur l'épaule de Foster, mais aussi parce qu'elle en avait envie, ne nous mentons pas. Cela faisait bien longtemps qu'elle ne s'était pas autant sentie en sécurité avec un homme, bien qu'elle ne le connaissait pas très bien après tout. Mais il avait quelque chose en lui, une aura qui la mettait en confiance, et elle avait bien raison. La mannequin savait pertinemment qu'il ne lui ferait jamais de mal, malgré son air bougon et peut-être un peu froid au premier abord. Elle avait su percer sa carapace, voir au-delà de tout ça et elle ne se privait pas de le lui montrer ce soir. De lui prouver qu'elle avait retiré son masque et qu'il était presque à nu devant elle. La main de Foster se posant ensuite sur sa cuisse, Bebe sourit, contente de la direction que cette soirée prenait, avant d'écouter son compagnon de ce soir parler. « C'est tout à fait la réponse que j'attendais de ta part... » Elle vint alors poser sa main sur celle du beau brun, la caressant à l'aide de son pouce, remontant sa main le long de son bras doucement et tendrement. « On t'a déjà dit que tu étais adorable avec moi ? » Elle s'attendrissait à son tour, comme une débutante, mais derrière son bouclier de femme fatale, elle avait terriblement envie d'être aimée. Pour ce qu'elle était, entièrement, ce qui expliquait pourquoi elle se laissait doucement prendre aux filets de mister Cunningham. Parce qu'elle sentait qu'il pouvait être cet homme qui serait capable de l'aimer comme elle l'avait toujours désiré. Qui plus est, il se montrait très doux et tactile avec elle, sa main posée sur la joue de la blonde, blonde qui fondait petit à petit. L'alcool ne serait qu'une bonne excuse pour elle le lendemain, pour justifier son dérapage de ce soir, même si tout le monde savait que la mannequin tenait bien l'alcool et qu'il lui en fallait plus que ça pour perdre possession de ses moyens. « C'est vrai ? Tu aurais dû me le dire plus tôt, je ne me serais pas gênée... » Elle se la jouait provocatrice mais elle aimait ça, ça faisait juste partie de sa personnalité et elle ne s'en cachait pas. Bebe la séductrice. La prédatrice. Qui venait de se transformer en petite brebis sous les baisers de Foster sur son épaule et à sa main qui prenait ses aises sur sa hanche et le bas de son dos, marquant sa peau de frissons de plaisir. De quoi tirer un petit rire à la jeune femme qui, après avoir lâché son verre, prit le visage de son beau brun afin qu'ils puissent se regarder dans les yeux. « Petit joueur... » Sur ce, la blonde vint poser ses lèvres sur celle de Foster, les enflammant d'un baiser dont elle avait le secret, alors que ses mains s'étaient glissées sous son t-shirt pour venir caresser ses abdos du bout des doigts. « Mais ne soyons pas trop gourmands, tu me dois une danse avant tout... » C'était du Bebe tout craché, appâter pour reprendre au dernier moment ! Reprenant son souffle après ce baiser passionné, elle se remit debout sur ses deux jambes, chancelant doucement et attrapant la main de Foster dans la sienne. « Une seule danse et tu pourras m'emmener et me faire ce que tu veux pour le reste de la soirée, ce sera vous le chef monsieur Cunningham. » Rapprochant une fois de plus ses lèvres contre celles du beau brun de sorte que celles-ci les frôlent en se mouvant, elle poursuivit dans un murmure. « Alors, avons-nous un deal honey ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I didn't saw that one coming (Bebe)   

Revenir en haut Aller en bas
 
I didn't saw that one coming (Bebe)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BAD GOOD MOMS :: (CALGARY, CANADA) :: Downtown-
Sauter vers: